“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Andrea Boccelli chante en hommage à Luciano Pavarotti

Mis à jour le 23/05/2016 à 05:14 Publié le 23/05/2016 à 05:14
Andréa Boccelli durant le tournage de l'émission qui rend hommage au ténor italien.

Andréa Boccelli durant le tournage de l'émission qui rend hommage au ténor italien. Photo Jean-François Ottonello

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Andrea Boccelli chante en hommage à Luciano Pavarotti

Grand déploiement de chanteurs et de caméras en la salle des étoiles du Sporting de Monaco pour le tournage d'une émission de France 3 qui sera diffusée en septembre

En ce samedi après-midi, la salle des étoiles du Sporting d'été brille de mille éclats de projecteurs. Un chauffeur de salle a entraîné le public à applaudir, à se lever et se rasseoir à la commande. Sur scène a pris place l'orchestre de l'opéra de Marseille. (Le Philharmonique de Monte-Carlo était indisponible pour cette émission, étant actuellement en tournée au Japon). Le chef d'orchestre Yvan Cassar fait son entrée, avec sa chevelure de prophète. On annonce le premier chanteur de la soirée : Andrea Boccelli. Cris de joie dans la salle ! C'est parti ! L'air célèbre « La donna e mobile » de l'opéra « Rigoletto » s'élève au milieu d'un spectaculaire ballet de caméras. Il y en a douze au total. Certaines roulent sur des rails, d'autres sont tenues à bout de bras, d'autres tournoient mécaniquement autour du cameraman, une autre est placée au bout d'une immense perche. Un drone apparaît même de temps à autre au-dessus des spectateurs. C'est ce qu'on appelle les grands moyens ! Sept semi-remorques de matériel ont été amenés ici. Pas moins de cent cinquante personnes participent à cette production.

Andrea Boccelli chante. L'orchestre lui court après. Le chef d'orchestre a du mérite : le chanteur est derrière lui et non devant comme à l'opéra ! Alors, les décalages entre chanteur et orchestre sont inévitables. Bon, on va recommencer !

D'autres chanteurs au rendez-vous

Des hommes en noir dotés d'oreillettes profèrent des instructions au chef, au soliste, aux techniciens, une maquilleuse retouche le visage du chanteur et c'est reparti pour une nouvelle prise. Cette fois, ce sera la bonne ! En ce samedi après-midi en la salle des étoiles, on tourne une émission en hommage au ténor Luciano Pavarotti, qui sera diffusée en septembre sur France 3 en première partie de soirée. Une émission culturelle à une heure de grande écoute, on ne peut qu'applaudir des deux mains !

Cette émission vient à la suite du succès remporté par celle tournée il y a un an dans le même lieu avec le ténor Roberto Alagna et le Philharmonique de Monte-Carlo, et qui a été diffusée à Noël dernier.

Dans cette nouvelle émission en hommage à Pavarotti, Andrea Boccelli sera suivi par d'autres chanteurs : des jeunes révélés par les « Victoires de la musique » ainsi que des pointures internationales comme les sopranos Anita Hartig ou Olga Peretyatko. Il y a aussi la Sud-africaine Pumeza Matshikiza, qui s'était produite au mariage du Prince Albert II, ainsi que l'enfant de la Principauté, le ténor Jean-François Borras. (Voir encadré).

Tous ceux-là ont enchaîné, samedi, devant caméras et public, des airs de bel canto de Verdi ou de Puccini ou les chansons napolitaines. On en eut le cœur tout chaviré. Des images de Pavarotti étaient projetées de part et d'autre de la scène.

L'équipe de Morgane production a maintenant tout l'été pour monter l'émission. Souhaitons-lui la réussite, car le succès de cette émission entraînerait un retour de l'art lyrique, l'an prochain, dans la salle des étoiles.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.