Spot d'été, la plage du Larvotto est désormais aussi un spot d'hiver pour le shopping

Pour la première fois, cet hiver, les boutiques de la promenade inférieure de la plage du Larvotto ont ouvert leurs portes, sept jours sur sept. Une saison nouvelle pour eux qu’il a fallu organiser.

Article réservé aux abonnés
Anne-Sophie Coursier Publié le 28/12/2022 à 10:49, mis à jour le 28/12/2022 à 10:49
Au Palais du Maillot, les rayons se sont accordés à la saison. Exit les maillots et les draps de bain et bienvenue aux pulls et accessoires comme les sacs. Jean-François Ottonello

"C’est incroyable d’être ici. Notre cadre de travail est splendide. Nous avons très bien fonctionné cet été et ce début de saison d’hiver s’annonce tout aussi profitable. Depuis avril, nous n’avons pas arrêté ! » Roberta Tiziana a posé sa boutique en avril sur la promenade inférieure du Larvotto. À la tête de Interior Monaco, la commerçante ne changerait son emplacement pour rien au monde. « C’est un rêve d’être ici. Souvent j’éteins la musique pour écouter les vagues. »

Si Roberta Tiziana apprécie le cadre, elle est avant tout là pour travailler « Et le commerce marche bien ! » Avec son accent italien chantant, elle précise que la clientèle est de haut niveau « et qu’il existe un véritable potentiel, ici, y compris l’hiver ».

S’accorder à la saison

Après avoir proposé une décoration pour la maison aux couleurs de l’été, elle a adapté ses produits à la fin d’année. « Des produits de Noël et du linge de maison dans le thème de l’hiver. » Sa nouvelle collection pour janvier est déjà prête. « Il a fallu anticiper tout cela, surtout qu’en fin d’année, les fournisseurs sont fermés. » Pour rester attractive, cet hiver, elle devra changer au total au moins quatre fois de collection. Un vrai travail.

Au Palais du Maillot, aussi, il a fallu s’accorder à la saison. Une première pour cette boutique historique. Les vendeurs avec leurs gérants ont entièrement repensé leurs rayons et leur salon de thé bien-être pour s’harmoniser à l’hiver. « Du maillot de bain et aux étoles de plage, nous sommes passés aux chaussures d’hiver chic et sport et aux pulls. Il a fallu se creuser la tête ! Des jus de fruits frais, nous avons migré vers les soupes et les gâteaux maison. »

Si Karelle et Luca, vendeurs au Palais du Maillot, apprécient l’initiative d’ouvrir aussi l’hiver, ils regrettent cependant le manque de communication autour de cette nouveauté. Un discours tenu aussi par des restaurateurs.

Au Neptune, Cindy et Cécile se disent ravis de cette ouverture continuelle du commerce au Larvotto. « Pour les touristes comme les habitants, cela dynamise tellement le quartier. C’est également une excellente initiative pour nous qui ouvrons aussi toute l’année. Avec elle, apparait un flux supplémentaire. » Que les restaurateurs sont censés récupérer. Mais pas assez au goût de la restauratrice rejointe par d’autres. « Parce que personne ne sait vraiment que les boutiques sont ouvertes, c’est dommage ! »

Des animations

« Chasser l’idée que le Larvotto n’est pas ouvert que l’été n’est pas une mince affaire, remarque Roberta Titiana. C’est une habitude ancrée qui mettra du temps à changer. La communication autour de cette nouveauté est de ce fait indispensable. »

« C’est écrit et dit nulle part que les boutiques sont ouvertes aussi l’hiver, poursuit Félicia, co-gérante de l’institut de beauté. Si mon institut fonctionne du feu de dieu, il reste dommage que nous ne bénéficions pas d’une animation comme cet été pour drainer plus de monde. » Faisant référence aux expositions sur la promenade supérieure au cours de l’été des chats de Geluck ou encore des photos pour la préservation de l’environnement de la Fondation Prince Albert II. « Surtout il manque un éclairage pour la promenade. »

À 17 heures, la promenade est en effet plongée dans le noir. « Et elle se vide totalement, regrettent de nombreux commerçants. Il nous faut de la lumière l’hiver. » Une piste sans aucun doute à travailler pour le gouvernement.

Chez Interiors Monaco, Roberta a déjà changé deux fois de collection.

Les pistes d'amélioration suggérées par les commerçants

« Cet hiver, dès 17 h nous sommes plongés dans le noir et nous ne voyons plus personne. C’est un peu regrettable compte tenu de l’investissement que nous demande cette ouverture sept jours sur sept. » Les commerçants s’accordent à dire qu’il faut éclairer la promenade inférieure l’hiver.

Des décorations à Noël « Des décorations de Noël le long de la promenade auraient été bienvenues. Elles auraient été appréciées par nos clients la nuit venue mais également par ceux qui se rendent aux restaurants pour dîner. Depuis leur table, ils auraient pu bénéficier d’un joli cadre extérieur. »

Varier les boutiques. « Peut-être qu’il faudrait ajouter une boutique ou deux, dans un autre domaine que les vêtements et la décoration intérieure. Pourquoi pas une boutique consacrée à des produits pour enfants, comme des jouets et jeux de société, et une autre consacrée à des vêtements pour les bébés et tout ce qui tourne autour de la maternité. »

Des animations. Comme cet été avec les expositions, les commerçants suggèrent des animations autour de Noël avec des propositions d’ateliers pour les enfants en haut de la promenade ou des spectacles de déambulation. Des expositions photos ont aussi été évoquées.

De la publicité. Sur les réseaux et les canaux d’informations et de communication de la ville et du gouvernement. Mais aussi sur des panneaux qui indiqueraient sur le haut de la promenade que les boutiques sont ouvertes en bas. « Pourquoi pas ne pas faire de la publicité au cinéma sur l’ouverture des boutiques l’hiver ou encore annoncer cette initiative au Grimaldi Forum », évoquait aussi une restauratrice.

"Il va falloir s'occuper de l'animation", admet le président de l'Union des commerçants et artisans de Monaco

Alexandre Pasta est président de l’Union des commerçants et des artisans de Monaco (Ucam) depuis un an et demi. Elle regroupe près de 200 adhérents.

Conscient que le quartier Larvotto manque d’animations, il loue avant tout l’initiative de cette ouverture hivernale qui vient dynamiser tout un quartier, celui du Larvotto.

"Grâce à elle, le quartier vit toute l’année. Il faut éviter à tout prix l’hibernation commerciale de manière générale et rester ouvert l’hiver et les week-ends. C’est désormais chose faite au Larvotto."

Selon lui, l’offre commerciale est diversifiée. "Elle est très intéressante et vient bien se compléter avec le haut de la promenade. » Cependant, l’animation reste le point noir. « Il est vrai qu’elle manque en cette fin d’année dans le quartier. Nous allons développer cela pour l’an prochain, c’est notre piste de progression. Et nous allons nous pencher sur la question avec le gouvernement dès que possible."

Cyril Dodergny.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.