Rubriques




Se connecter à

Première soirée Guitry, premier succès à Cap-d'Ail

Plus de cent personnes étaient présentes pour le lancement des Soirées Sacha Guitry, lundi soir au Château des Terrasses. Une soirée placée sous le signe du théâtre

GRÉGOIRE BOSC-BIERNE Publié le 11/05/2016 à 05:03, mis à jour le 11/05/2016 à 05:03
Le Château des Terrasses a affiché - presque - complet pour la première soirée Sacha Guitry. G.B.-B.

Et… Action ! C'est avec un véritable retour dans le temps qu'a débuté la septième édition des Soirées Sacha Guitry à Cap-d'Ail. Une ambiance théâtrale et un cadre enchanteur ont illuminé la soirée des quelque cent visiteurs qui ont rempli le Château des Terrasses, lundi soir.

La comédienne et directrice artistique de l'événement, Anthéa Sogno, a ouvert les festivités en rappelant quelques moments clés dans la vie de Sacha Guitry, comme son passage en prison en 1944.

« C'est à ce moment qu'il s'est approprié un style plus sombre, plus travaillé, et qu'il a définitivement adopté cet humour noir qui le caractérise si bien », a-t-elle commenté, interpellant le public, plus enthousiaste que jamais.

«Une ambiance très théâtrale»

François Galvagno, comédien de l'atelier du théâtre des Muses, a enchaîné avec deux monologues qui ont définitivement ancré cette soirée dans « l'esprit Sacha Guitry ».

 

« Il s'agit d'un texte dans lequel Guitry compare les acteurs à des matelots dans le style qu'on lui connaît : drôle et intelligent. Le second monologue est un texte de Jean d'Ormesson qui colle parfaitement à cet esprit et devrait surprendre le public », a-t-il confié avant de se mettre en scène, sous les applaudissements nourris des spectateurs.

Puis, vint la véritable attraction de la soirée : la projection du film La Poison, réalisé par Sacha Guitry en 1951. « Chaque année, on passe un film différent. Malheureusement, on est un peu limité à cause des droits de diffusion », a amèrement regretté l'adjoint au maire délégué à la culture Xavier Delmas.

Qu'à cela ne tienne, le public, en famille, entre amis ou en amoureux, n'a pas boudé son plaisir. « Mon amie m'a entraînée dans cette aventure », s'amuse Myriam, une spectatrice venue de La Roquette-sur-Var, dans l'arrière-pays niçois. Avant d'ajouter : « Je ne connais que très peu Sacha Guitry et je n'étais jamais venue ici mais on se sent plongé dans une ambiance très théâtrale. »

 

Benoît, le plus jeune membre du public avec sept printemps au compteur, est présent aux Soirées Sacha Guitry. Il assure qu'il sera bien là mercredi et vendredi pour la suite des festivités. Preuve s'il en faut que le théâtre et la littérature n'ont pas d'âge.

 

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.