"Louis de Funès échappe à la réalité"... Comment le mythique acteur français est devenu une star du web

Alors que le succès de ses films ne se dément pas, quarante ans après sa disparition, le comédien est devenu une star du Web. Décryptage d’un phénomène.

Article réservé aux abonnés
Lionel Paoli Publié le 21/01/2023 à 22:01, mis à jour le 22/01/2023 à 09:46
Quarante ans après sa disparition, Louis de Funès est le seul comédien capable de réunir trois ou quatre générations devant un même écran. Photo DR

Quoi de neuf? Louis de Funès! Jugé "ringard" dans les swinging sixties par une partie de la critique, le comédien fait aujourd’hui l’unanimité. Ceux qui fustigeaient ses "grimaces", son "jeu outrancier" et ses "navets commerciaux" font chorus, toute honte bue, pour louer son "génie comique".

L’acmé de cette spectaculaire réhabilitation a été atteint, en 2021, avec l’hommage qui lui a été rendu à la Cinémathèque française.

Un an plus tôt, le premier confinement avait rappelé à quel point le public l’adore. Les chaînes ont matraqué ses comédies à l’envi, conscientes qu’il demeure l’unique acteur capable de réunir trois ou quatre générations devant un même écran.

Tout cela induit plusieurs questions. Quelle est la raison de la persistance de son succès ? Qu’est-ce qui le rend aussi moderne, alors que les autres vedettes de son temps tombent peu à peu dans l’oubli? Quel est son secret?

"Comme Donald, il n’a pas d’âge!"

Pour ceux qui se souviennent d’un monde sans Internet, l’expérience peut être traumatisante. Demandez à un adolescent de 15 ans ce qu’il pense de Fernandel, Jean Gabin ou Fernand Reynaud. Vous le verrez rouler des yeux perplexes, hausser les épaules et articuler en riant: "C’est qui, ceux-là?"

Mais si vous évoquez Louis de Funès, son regard s’allume. Il lâche un "j’adore" enthousiaste, puis pianote sur son "précieux" – comprenez: son portable – pour vous "partager" le dernier montage qui fait le buzz sur les réseaux.

Comment justifier cette singularité? Alain Kruger, ancien rédacteur en chef du magazine Première, suggère une explication: "Louis de Funès échappe à la réalité. Il est presque un personnage de dessin animé. Comme Donald Duck, il n’a pas d’âge. Et comme les héros de Tex Avery, il joue sur un tempo ultrarapide qui le rend intemporel."

"Ça marche aussi bien en turc qu’en chinois"

Pour cet expert, à l’origine de l’hommage rendu à la Cinémathèque en 2021, la modernité du comédien procède de son sens du rythme. "Cela vient de sa culture jazz (1), décrypte-t-il. On ne retient pas ses dialogues, seulement la musicalité de sa gestuelle. De Funès, c’est un acteur du muet qui a le don de la parole – et celui du bruitage, des onomatopées qui sont universelles."

À l’instar de Charlie Chaplin, sa maîtrise de la pantomime est l’un des éléments fondamentaux de sa pérennité, mais aussi d’un triomphe qui ne connaît aucune frontière.

"Ça marche aussi bien en turc qu’en chinois, constate Alain Kruger. On pourrait le comparer à un instrument de musique qui ‘‘parle’’ à tout le monde, quelles que soient les cultures. Sauf que lui, il est tous les instruments à la fois!"

Aucun gosse n’a jamais eu peur de De Funès

Le journaliste pointe enfin un aspect essentiel: l’acteur s’adresse d’abord aux enfants. "Il propose une espèce de syncrétisme des défauts des grandes personnes, souligne-t-il. Les gosses, qui adorent singer leurs parents, se régalent. Dès l’âge de 2 ou 3 ans, je vois des bambins qui se marrent en le regardant! A contrario, aucun gosse n’a jamais eu peur de lui. C’est un aspect qui mérite d’être souligné: au premier degré, ce type qui vitupère, qui casse des bateaux à coups de pelle, pourrait être effrayant. Or, alors que certains tout-petits craignent les clowns, aucun n’a jamais eu peur de De Funès."

1. Louis de Funès a commencé sa carrière d’artiste comme pianiste de jazz.

Reconnaissance tardive

Pour ses plus jeunes fans, difficile d’imaginer la violence des attaques qui ont ciblé Louis de Funès de son vivant. "Il n’était pas en phase avec l’esprit de la Nouvelle vague, soupire Alain Kruger. Il n’y avait rien d’intellectuel dans sa démarche créative. Tout procédait d’un jaillissement instinctif."

Aux yeux de certains critiques de l’époque, le comédien présentait aussi un défaut majeur : il était Français.

"Ils tressaient des louanges à Jerry Lewis, qui était Américain, mais les refusaient à De Funès. Jean-Luc Godard avait pourtant encensé Louis avant qu’il ne devienne une star. Mais ensuite, il n’a jamais fait appel à lui. C’est symptomatique. En France, on a le droit de découvrir un talent inconnu, mais pas celui de l’aimer avec le peuple."

Sébastien Terreau. Photo DR.

"Sur les réseaux, où il faut capter les gens en trois secondes, il est parfait"

Comme la plupart des fans, Sébastien Terreau est tombé dans la marmite funésienne quand il était petit. "Mon père l’adorait, glisse ce Bourguignon. Aussi loin que mes souvenirs me portent, je nous revois ensemble en train de rire devant ses comédies."

En 2015, alors âgé de 27 ans, il passe du temps sur les réseaux sociaux et se régale en découvrant les montages vidéo de personnalités réagissant à l’actualité.

"Il y avait des trucs sur Einstein, Chaplin. Mais rien sur De Funès ; seulement des hommages, confie-t-il. Comme je connaissais très bien ses films, je me suis dit qu’il y avait peut-être quelque chose de sympa à faire… "

Quelques mois avant la présidentielle de 2017, il lance son site Just Louis. Le succès est immédiat. Certaines de ses séquences, irrésistibles, ont été vues plus de 5 millions de fois.

Aujourd’hui, sur Facebook, Instagram, Tik Tok et Twitter, Sébastien compte près de 2 millions de followers.
"Sur les réseaux sociaux, il faut capter l’attention des gens en moins de trois secondes, explique le chercheur en biologie moléculaire. Louis de Funès est parfait pour ça ! Il fait passer des trucs insensés en un clin d’œil."

Emmanuel Macron annonce le confinement ? Dans son lit, le commissaire Juve renverse son petit-déjeuner. Un ministre est mis en examen? Le gendarme Cruchot dodeline d’un air entendu. Efficacité maximale.

"Personne n’a une vitesse d’exécution pareille, insiste l’internaute. Si vous regardez Jean Marais dans Fantômas, il paraît statique à côté de Louis. Pourtant, Marais était un acteur très physique. C’est ce qui fait la modernité de De Funès, notamment auprès des enfants. Il jouait au XXe siècle comme on ne joue pas encore au XXIe!"

Le phénomène va-t-il perdurer? Sébastien Terreau sourit: "C’est difficile de se prononcer sur le long terme. Mais cela fonctionne toujours sur les enfants de trois ou quatre ans; on peut présumer que cela fera toujours rire les adultes qu’ils deviendront. C’est devenu une valeur refuge transgénérationnelle. Quand rien ne va plus, que reste-t-il? Louis de Funès."

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.