“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

On a vu le film sur Cédric Herrou au cinéma avec deux militants pro et anti: voi...

« Vertigo », « Wanda », « Eve », « Certains l'aiment chaud », « Volver » des portraits de femmes à l'honneur cette saison pour l'Institut audiovisuel.	(DR/ Emilio Pereda/Paola Ardizzoni/El Deseo)

Portraits de femmes

INTERVIEW. Sandrine Kiberlain: "Sur mon carnet scolaire, les profs écrivaient: t...

YouTube lance ce mercredi ses premières séries françaises, réservées aux abonnée...

Un ancien nageur de Monaco devenu acteur rêve de se faire un nom à Hollywood

La Palme d'or, un bijou hors du commun créé par Chopard depuis 1998 pour le Festival de Cannes

Mis à jour le 08/05/2018 à 20:57 Publié le 08/05/2018 à 20:30
La Palme d'Or.

La Palme d'Or. Photo Sébastien Botella

La Palme d'or, un bijou hors du commun créé par Chopard depuis 1998 pour le Festival de Cannes

«Une nuit pour l'imaginer, trois semaines pour la créer.» C'est de la Palme d'or que parle Céline Wackie Eysten, directrice de la communication internationale de Chopard.

«118 grammes d'or 18 carats… et son socle pèse un kilo.» Conçu depuis 1998 par la maison de joaillerie suisse, c'est le prix le plus attendu du festival de Cannes. «La Palme est unique chaque année. Nous utilisons du cristal de roche, il n'est jamais deux fois le même», explique Céline Wackie Eysten.

Les artisans Chopard travaillent avec de l'or «éthique», certifié «fair mined». Depuis 2013, la maison est engagée pour le développement durable. Un choix personnel de la part de Caroline Sheufele, co-présidente et directrice artistique de Chopard, mais aussi une demande des actrices comme Cate Blanchett, présidente du jury pour cette 71e édition du festival de Cannes, ou encore Julianne Moore.

«Elles veulent savoir d'où viennent les bijoux qu'elles vont porter. Le vrai luxe, au-delà de la beauté, c'est d'être fier de ce qu'on a sur soi. C'est important de savoir qu'on porte une pièce conçue sans endommager la planète.»

Nouveauté en 2018: Chopard est à l'origine de toutes les récompenses du Festival. «Ce sont des mini-Palmes», précise Céline Wackie Eysten. Elles seront distribuées aux vainqueurs du Grand Prix, du Prix du jury, du Prix du scénario, du Prix de la mise en scène ainsi que de la Palme d'or du Court Métrage. 


La suite du direct