“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Ces séries télévisées qui seront bientôt cultes

Mis à jour le 16/06/2016 à 05:13 Publié le 16/06/2016 à 05:13
Dans la série, l’acteur incarne Morton, qui devient Maura, un transsexuel sexagénaire.

Dans la série, l’acteur incarne Morton, qui devient Maura, un transsexuel sexagénaire. Photo Cyril Dodergny

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Ces séries télévisées qui seront bientôt cultes

Elles sont en cours de diffusion ou prochainement à l’écran. Le 56e Festival de télévision est aussi l’occasion de découvrir des œuvres promises à un beau succès. Petite sélection internationale

Transparent: les deux visages de Jeffrey Tambor

Dans la série, l'acteur incarne Morton, qui devient Maura, un transsexuel sexagénaire.
Dans la série, l'acteur incarne Morton, qui devient Maura, un transsexuel sexagénaire. Cyril Dodergny

Il a ce visage familier. Celui des seconds rôles qui nous accompagnent sur petit ou grand écran. Est-ce dans La Croisière s'amuse ? Very Bad Trip ? Arrested Development ? À 71 ans, l'Américain Jeffrey Tambor affiche sa carrière sur quatre décennies. Et la nouvelle série dont il est tête d'affiche, Transparent, fait office de virage dans sa carrière.

Développée par Amazon Vidéo depuis janvier 2015 et diffusée en France sur OCS, il y joue Morton Pfefferman. Un sexagénaire transgenre qui devient Maura… Et le changement d'identité crée quelques soubresauts dans la famille.

« À la huitième page du scénario, j'ai accepté d'emblée de jouer ce personnage », confie-il. La série semble s'inspirer de la transformation très médiatique de Caitlyn Jenner. Jeffrey Tambor explique avoir pris conseil auprès de Jennifer Boylan, une auteure américaine transgenre, proche de Caitlyn Jenner.

« Ce qu'il faut savoir, c'est que s'assumer comme transgenre, ce n'est pas du spectacle. La plupart n'ont pas les moyens de Jenner ou de mon personnage pour s'offrir les opérations et traitements. Il faut des tripes pour se déclarer tel que nous sommes », souligne le comédien. Déclarant avoir reçu de nombreux retours positifs sur sa composition, « et aussi quelques messages de haine sur Twitter ».

La toute première fois qu'il a endossé le costume de Maura, c'était pour un essai dans un hôtel de Los Angeles. « Je me suis maquillé, j'ai mis une perruque et une robe. Et nous sommes sortis de la chambre avec mon producteur. En traversant le hall, alors qu'objectivement on m'a à peine remarqué, mes jambes n'arrêtaient pas de trembler. Je me suis dit que c'était le sentiment que devait ressentir mon personnage chaque jour. »

L'expérience l'a aidé à construire le rôle. « Maura m'apprend beaucoup. Je crois que ce personnage a changé ma manière de jouer », souligne le comédien. Ajoutant, goguenard : « Le plus difficile fut de me rendre compte que ça prend des heures pour être une femme, pour se coiffer et se maquiller .»

La série entame sa troisième saison avec les pérégrinations de la famille Pfefferman. Et son succès ravit l'interprète. « Que les réactions soient bonnes ou mauvaises, l'important est qu'elles mettent en lumière les personnes transgenres, pour montrer que ce sont des personnes comme les autres. »

La Vengeance aux yeux clairs: un thriller autour de la famille et de la revanche

 

Laëtitia Milot joue le rôle principal de cette série bientôt diffusée sur TF1.
Laëtitia Milot joue le rôle principal de cette série bientôt diffusée sur TF1. Cyril Dodergny

C'est une histoire de revanche et de famille. La Vengeance aux yeux clairs, un nouveau thriller de TF1 qui doit bientôt être diffusé - « la rentrée » est évoquée - tourne autour de ces deux éléments.

Il va être question d'Olivia. Dix ans après le meurtre de sa famille, une jeune femme revient sur la Côte d'Azur. Elle a changé d'identité et de visage. Et Olivia a un objectif : « Faire payer chacun en fonction de l'implication qu'il a eu dans le complot qui a conduit au meurtre de sa famille », explique Franck Ollivier, le scénariste. Elle veut aussi découvrir « pourquoi et comment sa famille a été tuée ». Tout se déroule dans les Alpes-Maritimes, entre autres du côté de Sospel.

Et puis le thriller a un petit quelque chose en plus : le contexte familial. Ce qui permet de « toucher un public large, explique Jean-Sébastien Bouilloux, producteur à JLA Productions. Cela peut être une porte d'entrée très efficace sur le thriller. Les intrigues familiales peuvent toucher tout le monde ». Il évoque encore le « bon scénario, qui crée des émotions, porté par le casting ». Le rôle principal, justement, c'est Laëtitia Milot. Elle qui doit « être amoureuse du projet » pour être convaincue. « Et si, évidemment, je ne suis pas Olivia, si je ne suis pas amoureuse d'Olivia, si je ne suis pas investie avec elle à fond, je n'y vais pas », dit-elle encore.

Pourtant, « est-ce que je comprends ce désir de vengeance ? On a tous en nous des moments où l'on a voulu rendre justice. Après, comprendre ou non, attention. Il y a des limites à ne pas dépasser. Et c'est vrai qu'Olivia, elle va les dépasser ». À découvrir en 8 épisodes de 52 minutes.

Blindspot: le gros succès aux États-Unis

 

Sullivan Stapleton, lundi à Monaco.
Sullivan Stapleton, lundi à Monaco. Photo Jean-François Ottonello

L'audimat n'est pas une science exacte. Impossible de deviner à l'avance si une série va marcher ou pas. Reste que plusieurs éléments permettent d'avoir une idée du succès futur d'un feuilleton. « Le casting, la production et le scénario » sont de bons indicateurs, glisse-t-on du côté de TF1. Ces trois ingrédients d'une bonne recette télévisée, Blindspot les possède. C'est pour cela, entre autres, que la première chaîne a décidé de miser sur cette série, qui devrait être diffusée « à l'automne ». Et puis de l'autre côté de l'Atlantique, la série policière a convaincu des millions et des millions de téléspectateurs.

Il faut dire que le pitch est plutôt alléchant : une jeune femme se réveille dans un sac à Time Square, en plein cœur de New York. Elle est nue. Son corps est couvert de tatouages. L'une des inscriptions à l'encre est le nom d'un agent du FBI. Et elle ne se souvient de rien…


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.