“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Ces monstres sacrés du cinéma et de la chanson qui nous ont quittés en 2020

Mis à jour le 29/12/2020 à 12:51 Publié le 29/12/2020 à 12:20
De gauche à droite et de haut en bas: Michael Lonsdale, Michel Piccoli, Sean Connery, Juliette Gréco, Claude Brasseur, Chadwick Boseman, Kirk Douglas et Christophe

De gauche à droite et de haut en bas: Michael Lonsdale, Michel Piccoli, Sean Connery, Juliette Gréco, Claude Brasseur, Chadwick Boseman, Kirk Douglas et Christophe Photos AFP et DR

Je découvre la nouvelle offre abonnés

Ces monstres sacrés du cinéma et de la chanson qui nous ont quittés en 2020

Des mythes géants du cinéma, des chanteurs et chanteuses populaires, des nouveaux visages, l’année qui vient de s’écouler n’aura pas épargné le monde de la culture qui a perdu des pans entiers de son histoire mais aussi de son futur.

Des mythes du cinéma américain comme Sean Connery et Kirk Douglas, des monstres sacré du 7e art français à l'image de Claude Brasseur et de Michel Piccoli, des grandes voix de la chanson française telles que Christophe et Juliette Gréco.. Tous, ils nous ont quittés en 2020.

sean connery

Sean Connery (25 août 1930 - 31 octobre 2020)
Sean Connery (25 août 1930 - 31 octobre 2020) Photo AFP

L’acteur écossais restera le visage de James Bond. Beau, ténébreux, grand, il avait cette classe légendaire qui fit du héros de Ian Flemming un mythe des années 60 au cinéma. Mais Sean Connery ne se contente pas de James Bond puisqu’il brillera pendant quarante ans avec des films à succès comme Indiana Jones et la dernière croisade, Le nom de la rose, Medicine man, Juste cause, Haute Voltige, Rock, Outland, A la poursuite d’Octobre rouge, etc.

(25 août 1930 - 31 octobre 2020)

claude brasseur

Claude Brasseur (15 juin 1936 - 22 décembre 2020)
Claude Brasseur (15 juin 1936 - 22 décembre 2020) Photo DR

Un timbre de voix roque, un grain de beauté, une gueule, Claude Brasseur était un acteur qui savait tout jouer. Sa filmographie l’atteste puisque le natif de Neuilly-sur-Seine a brillé dans des styles très différents, glanant deux César au passage: Nous irons tous au paradis, Un éléphant ça trompe énormément, Une histoire simple, La Guerre des polices, La Boum, Le Souper.

Acteur de théâtre très doué, il était fait pour ce métier, lui, le fils de Pierre Brasseur et d’Odette Joyeux, père d’Alexandre Brasseur et filleul du célèbre écrivain Ernest Hemingway. Homme à tout bien faire, il avait même été présélectionné pour les Jeux olympiques d’hiver de 1964 à Innsbruck dans l’équipe de France de bobsleigh.

En 1983, il remporte, comme copilote de Jacky Ickx, le rallye Paris-Dakar. Son rôle dans la trilogie Camping est d’ailleurs un joli clin d’œil à son ancien pilote puisqu’il s’y appelle Jacky Pic.

(15 juin 1936 - 22 décembre 2020)

christophe

Christophe (13 octobre 1945 - 16 avril 2020)
Christophe (13 octobre 1945 - 16 avril 2020) Photo DR

1965, son tube Aline sort en pleine période yéyé et révèle Christophe (Daniel Bevilacqua) aux yeux de tout le monde. Dix ans plus tard, il confirme son talent avec des tubes comme Les Paradis perdus et Les Mots bleus.

Il traverse une traversée du désert après son titre Succès fou, sorti en 1983, avant de revenir au début des années 2000 avec plusieurs albums dont Comm’si la terre penchait et Les Vestiges du chaos. En 2019, il sort deux compilations de duos dans les lesquelles le chanteur revisite ses chansons.

(13 octobre 1945 - 16 avril 2020)

michel piccoli

Michel Piccoli (27 décembre 1925 - 12 mai 2020)
Michel Piccoli (27 décembre 1925 - 12 mai 2020) Photo DR

Le hasard est coquin puisque l’acteur s’est éteint la même année que son ancienne femme Juliette Gréco. Michel Piccoli était un acteur dont la filmographie imposait le respect. Homme de théâtre mais surtout acteur remarqué dans Le doulos de Jean-Pierre Melville en 1960 puis dans Le Mépris de Jean-Luc Godard.

Acteur fétiche de Marco Ferreri (ils ont fait sept films ensemble) mais surtout consacré par le prix d’interprétation à Cannes en 1980 avec Le Saut dans le vide, Piccoli savait tout jouer, y compris le pape dans le génial Habemus Papam de Nanni Moretti sorti en 2011, l’un de ses derniers rôles.

(27 décembre 1925 - 12 mai 2020)

kirk douglas

Kirk Douglas (9 décembre 1916 - 5 février 2020)
Kirk Douglas (9 décembre 1916 - 5 février 2020) Photo DR

Figure majeure du cinéma américain, le père de Michael Douglas était un acteur extrêmement populaire dans les années 50 et 60 grâce à ses rôles dans Spartacus, Les Vikings, Vingt Mille Lieues sous les mers, Règlement de comptes à O.K. Corral, Les Sentiers de la gloire.

Il savait tout jouer et sa fossette au menton était sa marque de fabrique. Un monstre sacré du cinéma américain.

(9 décembre 1916 - 5 février 2020)

michael lonsdale

Michael Lonsdale (24 mai 1931 - 21 septembre 2020)
Michael Lonsdale (24 mai 1931 - 21 septembre 2020) Photo DR

Figure du théâtre, il se révèle au cinéma grâce à La Mariée était en noir et Baisers volés de François Truffaut, le début d’une carrière incroyable avec des rôles majeurs dans Hibernatus, Monsieur Klein, Moonraker, Le Nom de la Rose, Nelly et Monsieur Arnaud ou Des hommes et des dieux pour lequel il recevra un César en 2011.

(24 mai 1931 - 21 septembre 2020)

chadwick boseman

Chadwick Boseman (29 novembre 1976 - 28 août 2020)

Fauché à 43 ans par un cancer du colon, l’Américain reste l’immense interprète du personnage de Black Panther dans l’univers Marvel.

Mais il s’était fait aussi remarquer pour ses prestations dans 42 ainsi que dans le rôle de James Brown pour Get on Up, mais aussi Message from the King et Marshall.

Par son charisme et son talent, il incarnait un nouveau souffle à Hollywood

(29 novembre 1976 - 28 août 2020)

juliette gréco

Juliette Gréco (7 février 1927 - 23 septembre 2020)
Juliette Gréco (7 février 1927 - 23 septembre 2020) Photo DR

Figure emblématique de la chanson française à textes avec une carrière s’étalant sur sept décennies, Juliette Gréco s’est rendue célèbre pour avoir été l’interprète d’auteurs tels que Raymond Queneau, Jacques Prévert, Léo Ferré, Boris Vian et Serge Gainsbourg.

Mariée à Michel Piccoli entre 1966 et 1977, on lui doit notamment des titres iconiques comme Jolie Môme, Déshabillez-moi, Les feuilles mortes, Je suis comme je suis.

(7 février 1927 - 23 septembre 2020)

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.