“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Abel Ferrara électrise les Mardis du cinéma

Mis à jour le 31/10/2016 à 05:04 Publié le 31/10/2016 à 05:04
Le réalisateur Abel Ferrara était l'invité des Archives Audiovisuelles, mardi. Il a été accueilli par leur directeur, Vincent Vatrican.

Le réalisateur Abel Ferrara était l'invité des Archives Audiovisuelles, mardi. Il a été accueilli par leur directeur, Vincent Vatrican. Olivier Ogeron/AAPM

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Abel Ferrara électrise les Mardis du cinéma

Les cinéphiles avaient noté la date du 25 octobre sur leur agenda.

Les cinéphiles avaient noté la date du 25 octobre sur leur agenda. Ce jour-là, les Archives audiovisuelles de Monaco accueillaient, dans le cadre des Mardis du cinéma, le réalisateur américain Abel Ferrara.

Une présence exceptionnelle pour accompagner la projection de son King of New York de 1989, un film de gangsters sombre et violent, au terme duquel le cinéaste a ensuite échangé avec le public.

Monaco faisait partie d'une tournée française rétrospective réalisée par Abel Ferrara - il vit aujourd'hui à Rome - pour parler de son cinéma.

C'est ce qu'il a fait avec les amateurs réunis mardi soir au théâtre des Variétés. Durant une heure, fidèle à sa légende, Ferrara a répondu aux questions du public, avec la franchise qu'on lui connaît. Imprévisible, cabotin, mal aimé…

À la recherche aussi d'une reconnaissance que le cinéma américain lui a toujours refusée.

Hommage à Youssef Chahine mercredi

Autre genre, autre style de cinéma, les Archives audiovisuelles donnent rendez-vous aux cinéphiles à nouveau ce mercredi à 18 h. Pour la projection du film de Youssef Chahine, Adieu Bonaparte, au Grimaldi Forum.

Une fresque historique à l'époque de la conquête et de l'oppression de Napoléon Bonaparte en Égypte, tournée en 1984 par le cinéaste égyptien le plus connu de son époque. Avec Michel Piccoli et Patrice Chéreau, respectivement dans les rôles du général Caffarelli et de Napoléon Bonaparte.

Ce mercredi, le public découvrira une version restaurée du film, avec le concours notamment de la Cinémathèque française et des Archives audiovisuelles de Monaco.

Chaque année, l'entité monégasque investit pour faire perdurer cette mémoire du cinéma. Cette copie restaurée a été présentée au dernier Festival du film de Cannes et annonce une campagne importante de restauration d'un certain nombre d'œuvres de Youssef Chahine, disparu en 2008.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.