“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Monaco, terre de combat…

Mis à jour le 03/02/2016 à 05:08 Publié le 03/02/2016 à 05:08

Monaco, terre de combat…

Sous l'égide de la Fédération monégasque de boxe, l'ASM Boxe, en partenariat avec The Queen of Boxing LLC et J-Suge SLU, organise ce vendredi 5 février, à 19 h 30 au gymnase du lycée technique et hôtelier de Monte Carlo, le troisième Monaco Boxing Challenge.

Sous l'égide de la Fédération monégasque de boxe, l'ASM Boxe, en partenariat avec The Queen of Boxing LLC et J-Suge SLU, organise ce vendredi 5 février, à 19 h 30 au gymnase du lycée technique et hôtelier de Monte Carlo, le troisième Monaco Boxing Challenge. Quatre combats professionnels de haut niveau et sept combats amateurs sont à l'affiche de cette soirée de gala qui promet d'être exceptionnelle.

Après la récente présentation des combats amateurs, place aujourd'hui au plateau professionnel qui s'annonce d'une qualité rarement égalée.

Le combat phare de la soirée opposera, en dix reprises de trois minutes, Johann Duhaupas, dit « le Reptile », poids lourd ayant convaincu dernièrement toute une nation que nos espoirs au niveau mondial dans cette catégorie n'étaient pas inexistants, au brésilien Marcelo Luiz Nascimento qui dispose d'un palmarès positif.

Des combats équilibrés

Il a tenu la limite devant Eddie Chambers, challenger aux titres mondiaux unifiés en 2010, Sergey Kuzmin, ancien membre de l'équipe nationale russe de boxe amateur avec laquelle il fut champion d'Europe en 2010, ou encore Dereck Chisora, challenger au titre mondial version World Boxing Council en 2012.

Le Ghanéen Obodai Sai ne pourra finalement pas se rendre en Principauté mais les passionnés du noble art ne perdront pas au change, les organisateurs ayant réussi un gros coup en invitant le grand espoir russe de la catégorie reine, Ruslan Faifer. Invaincu à ce jour après douze combats, dont sept par KO, il est détenteur de la ceinture WBC Baltic Silver des poids lourds-légers, titre qu'il avait ravi à son compatriote Yuriy Barashian pourtant beaucoup plus expérimenté, au palmarès élogieux de trente-trois combats pour six défaites. À cette heure, le nom de son adversaire n'est toujours pas connu mais nous pouvons faire confiance aux organisateurs pour lui trouver un adversaire à sa hauteur.

Le jeune prodige arménien des poids super-plumes, Vahram Vardanyan, qui est invaincu à ce jour après seize rencontres chez les professionnels prendra un risque conséquent lors d'un combat prévu en huit reprises. Le Russe Alexey Shorokhov représente en effet une réelle menace puisqu'il a tenu la dragée haute par le passé à Sahib Usarov, n° 5 mondial version World Boxing Organization en février 2012, Kim Poulsen, champion d'Autriche 2014, et Andrey Klimov, challenger mondial version International Boxing Federation en 2015.

Enfin, l'espoir français de la catégorie des poids welters Mohamed Kani, vainqueur du Critérium des Espoirs en 2015, combattra contre l'Ouzbèk Alisher Ashurov, boxeur test appartenant au team d'Oleg Bogdanov qui s'occupe également des intérêts de son compatriote Uktamjon Rahmonov, ayant participé aux Jeux Olympiques de 2012. Premier coup de gong a 19 h 30.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct