“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

  • Et si vous vous abonniez ?

    Au quotidien, où que vous soyez, consultez le journal complet en ligne, dès 6h du matin.

    Abonnez-vous

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Les mauvais coups de Fury

Mis à jour le 10/12/2015 à 05:14 Publié le 10/12/2015 à 05:14
Monaco-matin, source d'infos de qualité

Les mauvais coups de Fury

« On ne fera pas taire le roi des Gitans et le champion du monde des lourds »: Tyson Fury maintient insolemment le cap alors que, dix jours après son sacre, les polémiques sportives et extra-sportives commencent à éclipser ses exploits.

« On ne fera pas taire le roi des Gitans et le champion du monde des lourds »: Tyson Fury maintient insolemment le cap alors que, dix jours après son sacre, les polémiques sportives et extra-sportives commencent à éclipser ses exploits.

La police de Manchester a annoncé mardi l'ouverture d'une enquête pour déterminer si ses propos sur l'homosexualité constituaient un « crime de haine ».

En cause, des déclarations à l'hebdomadaire Mail on Sunday paru dimanche, tenues au nom de ses convictions religieuses. Le boxeur britannique de 27 ans, qui a dépossédé à la surprise générale l'Ukrainien Vladimir Klitschko de ses ceintures WBA, WBO et IBF des lourds, estime que trois choses doivent être réunies « pour la fin du monde » :

« L'une d'elles, c'est la légalisation de l'homosexualité dans certains pays, une autre c'est l'avortement et la dernière, c'est la pédophilie (...) Qui aurait pensé dans les années 1950 ou 1960 que les deux premiers seraient légalisés ?»

Sur Twitter, il persiste et signe, justifiant par un article de la BBC « le parallèle (qu'il fait) entre homosexualité et pédophilie ».

« La liberté de parole est la plus grosse connerie qui soit », assure Fury sur le réseau social, avant de poursuivre « si la WBA, la WBO et l'IBO veulent me destituer, qu'elles le fassent ».

L'International Boxing Federation (IBF), elle, l'a fait quelques heures plus tôt, mais pour d'autres raisons. Elle reproche au boxeur d'avoir accordé une revanche à Klitschko au lieu d'accepter le challenger qu'elle lui avait désigné, un autre Ukrainien, Vyacheslav Glazkov.

Depuis son sacre, d'autres polémiques ont été provoquées par Fury, fidèle à son image de grande gueule.

Dans la cuisine et sur le dos

Le 3 décembre, il poste sur Twitter le premier d'une longue série de messages souvent provocateurs : « Je dirai toujours ce que je pense, aimez ça ou vivez avec, au nom de Jésus ».

Il est aussi mis en cause pour des propos sexistes tenus dans une vidéo mise en ligne le 25 novembre, quelques jours avant le combat victorieux contre Klitschko :

« La position d'une femme, c'est dans la cuisine et sur le dos, clame Fury. Elles sont très sympas quand elles marchent autour du ring en portant des panneaux. Elles m'inspirent quand je suis fatigué et que je les vois gigoter autour ».

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.