Rubriques




Se connecter à

Le boxeur monégasque Hugo Micallef en mission pour les J.O. de Tokyo

Déterminé comme jamais, l'athlète monégasque, en lice au tournoi européen de qualification olympique, doit terminer dans les 6 premiers pour décrocher son billet pour les Jeux de Tokyo, qui auront normalement lieu du 23 juillet au 8 août.

Stéphan Maggi Publié le 01/06/2021 à 18:00, mis à jour le 01/06/2021 à 15:13
Au tournoi européen de qualification olympique de Villebon, Hugo Micallef montera sur le ring avec l’ambition de terminer dans les six premiers pour se qualifier pour Tokyo. Photo SM / COM

"Je n’ai jamais été aussi bien physiquement et mentalement." Serein et plus déterminé que jamais, Hugo Micallef affronte le tournoi européen de qualification olympique de Villebon (4 au 9 juin) avec ambition.

Ses derniers succès en "Liga 4 boxing" à Alicante le confirment: le boxeur monégasque (- 69 kg) est dans une bonne passe. Il s’est imposé notamment face au champion d’Angleterre Charlie Nelson McDonald.

"J’ai envoyé un message fort", glisse-t-il. Une annonce à l’adresse du Britannique Pat McCormack qu’Hugo Micaleff affrontera en 1/8e de finale dans l’Essone.

Le 16 mars 2020, le Monégasque avait entamé de manière idéale le tournoi qualificatif de Londres en s’imposant face au Serbe Milan Vrankovic. Covid-19 oblige, le tournoi a été suspendu et reprend donc cette année, délocalisé, du côté de Villebon. "Cette coupure a été bénéfique."

 

Métamorphosé en l’espace d’un an

Un an et deux mois plus tard, Hugo Micallef est quelque part métamorphosé. Avec un nouvel entraîneur, Carlos Formento, et un préparateur physique, Thomas Cretot, le représentant de la Principauté a changé de dimension depuis qu’il s’entraîne aux Canaries.

"Tout le travail effectué depuis des mois a porté ses fruits. Il y a beaucoup de rigueur et d’exigence (NDLR: 2 entraînements par jour). Ces deux personnes m’ont permis de grandir. J’ai gagné en puissance et aussi en rapidité. Tout cela se ressent sur le ring."

Onzième européen, Hugo Micallef espère renvoyer dans les cordes Pat McCormack, un adversaire qui l’avait battu aux Jeux européens de Minsk (2019). "Ça s’était joué à peu de choses." 

À Villebon, il faudra l’emporter. "Son style de boxe ressemble au mien. Lui est assez offensif. Tout va se jouer sur la stratégie que je vais mettre en place."

 

Épanoui, Hugo Micallef doit passer l’obstacle McCormack pour aller encore plus loin dans le tournoi, terminer dans les 6 premiers et décrocher le précieux sésame pour Tokyo (des invitations seront attribuées plus tard en fonction des rankings).

Il rêve de participer aux Jeux Olympiques: "J’aimerais être le premier boxeur monégasque à représenter Monaco aux Jeux et pourquoi pas ramener une médaille." Cela comblerait forcément de joie son père, Andrei, ancien boxeur. "Ce serait un très beau cadeau pour lui, mais il n’attend pas ça de moi."

"La boxe n’a jamais représenté un exutoire"

Après Tokyo, Hugo Micallef (23 ans) ne compte pas jeter l’éponge: il fera le grand saut dans le monde professionnel. Pas impressionné pour autant. "C’était prévu. Ce sera une tout autre préparation physique et une approche différente des combats. Je n’ai pas d’appréhension. Depuis tout petit, j’ai cette envie."

Il gardera toujours dans un coin de sa tête l’objectif de se qualifier pour Paris 2024 (la récente réglementation permet d’être pro et de faire les Jeux Olympiques). Pour continuer ce sport qu’il affectionne tant: "Je n’ai jamais considéré la boxe comme un exutoire, comme une rage de vaincre. Pour moi, c’est avant tout un art."

 

Et de conclure: "Je ne suis pas issu d’un ghetto, je n’ai pas connu des problèmes par le passé comme certains boxeurs. Ce dont je suis sûr, c’est qu’avec la rigueur et un travail acharné, tout est possible."

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.