Avec une fracture à la main, le Monégasque Hugo Micallef remporte son deuxième combat professionnel

Malgré une fracture à la main droite dès le premier round, le boxeur monégasque a dominé son adversaire argentin et recueilli, à l’unanimité, les suffrages des juges. Il remporte ainsi son deuxième combat professionnel depuis sa signature chez Top Rank.

Thibaut Parat Publié le 31/01/2022 à 21:07, mis à jour le 31/01/2022 à 21:08
Malgré une blessure à la main droite, Hugo Micallef a dominé son adversaire argentin et recueilli, à l’unanimité, les suffrages des juges. (DR) DR

Sa carrière de boxeur professionnel n’en est qu’à ses balbutiements, certes, mais Hugo Micallef a déjà activé le mode « rouleau compresseur ». Sorti grandi d’une fructueuse préparation à Tenerife avec l’Anglais Kell Brook, champion du monde poids welters IBF de 2014 à 2017, le boxeur monégasque a amorcé son deuxième combat professionnel avec détermination.

Animé par une spectaculaire grinta, ce samedi soir à Barcelone, Hugo Micallef a remporté une féroce bataille sur le ring face à Gonzalo Omar Manriquez (7 combats dont 5 victoires au compteur).

Blessé à la main droite dès le premier round

Une confrontation de six rounds, menée à son terme avec décision unanime des juges, pendant laquelle HugoMicallef aura sérieusement amoché le visage de son adversaire argentin.

 

Une domination d’autant plus spectaculaire que, dès le premier round, le Monégasque s’est blessé à la main droite sur un crochet. Le boxeur a dû, alors, privilégier sa main gauche et dissimuler ce déboire physique à son adversaire, pour ne pas perdre l’ascendant psychologique.

" Je me sentais très rapide et puissant. Ma seule frustration résidait dans le fait qu’il m’était impossible de mettre un terme au combat avant la limite, étant dans l’incapacité de me servir de ma main droite ", confie Hugo Micallef, après coup.

Les examens, réalisés hier à Monaco, ont livré leur verdict : fracture du 5e métacarpien. Un mois d’arrêt est nécessaire avant une reprise de l'entraînement, « douce et crescendo ».

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.