“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Premier contact après une rupture: un exercice de patience!

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Premier contact après une rupture: un exercice de patience!

“Chi va piano va sano” nous expose sagement la célèbre expression italienne, traduite chez nous par “doucement mais surement”...

Patience. Tel est le mot d’ordre quand, après s’être séparé(e) de son ex, on tente le tout pour le tout, dans le but de reconquérir son coeur. On ne parle pas ici de refaire le passé, ou de vous changer du tout au tout: il s’agit de recoller les morceaux en prenant son temps. Pour savoir comment faire revenir votre ex, certaines étapes doivent être respectées, même si votre sang froid va être mis à l’épreuve!

En douceur

On ne va pas se présenter sur le pas de sa porte ou même lui téléphoner en disant “salut, ça va?”... Evidemment, il va falloir être plus subtil, et tâter un peu le terrain en amont. Les langues se délient quand on est en confiance, alors la première étape va consister en une reprise de contact la plus douce possible. Un lieu neutre comme un café fera l’affaire pour se re-rencontrer. N’oubliez pas que, même si ce n’est plus le cas aujourd’hui, vous avez vécu des moments intimes qui vous permettent de vous connaître mieux que quiconque. “Je voudrais qu’on discute tous les deux… tranquillement...en prenant le temps”. Voilà le genre de notion qu’il va falloir instaurer, pour ne pas brusquer votre ex-moitié tant désirée.

Écouter plutôt que parler

En bon ex meurtri(e), on aurait un nombre incalculable de choses à dire. Il faut que ça sorte, et la meilleure occasion de se livrer est la reprise de contact. Cependant, quitte à recontacter son ex, la démarche d’écouter ce que l’autre a sur le coeur est, bien que complexe, très bénéfique. Il y a une grosse différence entre entendre et écouter. L’exercice consiste à saisir profondément les informations transmises par votre ex, afin d’en comprendre la signification précise. Silence… Concentrez-vous et laisser les mots vous atteindre.

La carte de la sincérité 

Si vous parlez en toute franchise, vous risquez d’obtenir une seule chose: de la franchise en retour! Seulement, il faut être prêt à tout dire, et tout entendre: la vérité, rien que la vérité. Si cela s’avère nécessaire, il faudra aussi accepter de se prendre quelques claques, verbales ou… physiques! Certaines seront peut-être méritées… Et cela peut contribuer à engager le dialogue vers de nouvelles pensées positives.

Bienveillant

Même si vous n’êtes plus au centre de ses préoccupations (pour l’instant en tout cas) et que tout reste à prouver, votre montrer présent(e) pour votre ex quoiqu’il en soit est une force redoutable. “Quand tu auras besoin je serai là”: des phrases aussi bateau peuvent se vouloir rassurantes et remplies d’émotions. Ces messages touchent parce qu’ils vous dévoilent à votre ex sous un jour nouveau. Vous quittez à cet instant votre zone de confort, car oui, vous êtes sensibles et voulez lui appartenir. Alors parce que rien ne compte plus que lui/qu’elle, ce n’est pas faiblesse que de se dévouer à lui/elle, bien au contraire.

Si le premier contact avec votre ex se prépare à l’avance pour éviter un nouvel échec, attention dans les mots que vous utilisez, les attitudes que vous adoptez, à vos nouveaux engagements et promesses. Laissez le temps au temps, et rappelez-vous, même si votre envie est grande, qu’il faut être deux dans une relation! Rien n’est perdu d’avance, alors c’est à vous de jouer maintenant.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.