Opérée du cœur à Monaco, Marie part retrouver sa famille en Côte d’Ivoire

Après 9 semaines passées auprès de sa famille d’accueil pour bénéficier d’une opération du cœur à Monaco, Marie, 9 ans, est partie ce vendredi matin. La fin d’une formidable chaîne humanitaire.

Marie Cardona Publié le 07/01/2023 à 12:30, mis à jour le 07/01/2023 à 07:43
Quelques minutes avant le départ pour Paris, escale obligatoire avant d’arriver à Abidjan, Marie trépigne d’impatience de retrouver ses parents. Petit pincement au cœur pour sa famille d’accueil, Habiba et Philippe, qui l’ont accompagnée tout au long de son séjour. Photo M.C.

"Yee-haaaaaa!" Sur le chariot à bagages poussé par Habiba, Marie fend la foule de passagers qui vont et viennent dans le hall des enregistrements de l’aéroport de Nice. Doudoune rose, perles multicolores au bout des tresses et un large sourire contagieux, la petite fille de 9 ans trépigne. "C’est une pile électrique depuis hier soir", s’amuse sa mère d’accueil, Habiba.

"Super bien remise de son opération"

Dans quelques heures, Marie va retrouver sa famille. Sa mère, son père et sa sœur jumelle l’attendent impatiemment en Côte d’Ivoire. Son pays qu’elle a quitté il y a neuf semaines déjà, grâce à une incroyable chaîne du cœur guidée par les membres du Monaco Collectif Humanitaire (1). Lesquels, depuis 2008, ont permis à plus de 460 enfants issus du continent africain principalement, d’être opérés à Monaco de pathologies cardiaques non prises en charge dans leurs pays.

Après une opération au Centre Cardio-Thoracique fin novembre, la convalescence de la petite fille s’est déroulée sans incident. D’autant que l’intervention a finalement été moins lourde que prévu. Marie, qui souffrait d’une pathologie cardiaque appelée communication interauriculaire (CIA), a pu être opérée par thoracotomie. Une intervention qui n’a pas nécessité de chirurgie à cœur ouvert. "Elle garde juste une cicatrice sur le côté gauche, qui ne devrait plus être visible dans quelques années", explique Habiba, qui confirme: "Elle s’en est super bien remise". L’équipe du Pr Sylvie di Filippo a donc donné son feu vert: Marie peut désormais rentrer chez elle.

Le 9 novembre 2022, Marie arrive à l’aéroport de Nice après être partie d’Abidjan la veille. Première rencontre avec Habiba et Philippe. Photo J.-F.O..

"C’est une petite attachante. Un rayon de soleil."

La journée de vendredi a sonné l’heure du départ. Non sans un pincement au cœur pour Habiba et Philippe, qui ont accueilli l’enfant pendant toute la durée de son séjour. "On est à la fois triste et heureux pour elle parce que ça va être la fête quand elle va retrouver sa famille, confie Philippe, dont on devine la gorge nouée. C’est une petite attachante. Un rayon de soleil."

C’est désormais à Nadège de prendre le relais. Bénévole pour Aviation sans frontières, c’est son premier voyage en tant que convoyeur.

Un petit bout de chemin

"Mon mari, retraité d’Air France, a déjà fait plusieurs voyages. Depuis que j’ai changé d’activité, j’ai plus de temps de temps libre et j’avais envie de me rendre utile", confie-t-elle.

Et Habiba de poursuivre: "C’est une vraie chaîne de solidarité. Ça commence sur place avec les correspondants qui sont en contact avec les familles. Puis Aviation sans frontières fait le lien avec nous, les familles d’accueil". Lesquelles assurent le quotidien, les rendez-vous médicaux et tous les événements de la vie courante durant le séjour des enfants.

Lundi 28 novembre, Marie est hospitalisée au Centre Cardio-thoracique de Monaco en vue de son opération deux jours plus tard. Photo Jean-François Ottonello).

Il y a bien évidemment les médecins, le Centre Cardio-Thoracique et tous les donateurs, sans qui le financement de ces opérations humanitaires ne pourrait être possible. Pour boucler la boucle, les bénévoles d’Aviation sans frontières assurent à nouveau les vols de retour.

Devant les portes de contrôle de la salle d’embarquement, un dernier au revoir. Un dernier câlin. Et le sourire de Marie disparaît au milieu des passagers. "On a fait un bout de chemin dans sa vie", résume Habiba.

1. Le Monaco Collectif Humanitaire compte 16 ONG monégasques et trois associations françaises partenaires.

2. Deux associations assurent la coordination des familles d’accueil au sein du Monaco Collectif Humanitaire, Rencontres Africaines, qui réunit des familles jusqu’à Cannes et Antibes, et la Croix Rouge monégasque, qui a créé un réseau de familles bénévoles à Monaco.

L’heure du départ, hier, dans le hall du terminal 2 de l’aéroport de Nice. Marie, chargée d’une valise supplémentaire remplie de cadeaux de Noël, va retrouver ses parents dans quelques heures. Photo M.C..

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.