Non, ce n'était pas un ovni: vos vidéos de l'impressionnante traînée blanche qui a traversé le ciel azuréen samedi soir

Vous avez été nombreux à observer une succession de points lumineux aux alentours de 22 heures filer dans la nuit noire, samedi soir. Il s'agissait du train de satellites Starlink, lancé par la société d'Elon Musk.

La rédaction Publié le 26/04/2020 à 14:11, mis à jour le 26/04/2020 à 17:18
le train de 60 satellites de SpaceX dans le ciel azuréen DR

 "Vraiment bizarre", commente l'internaute qui nous a transmis cette vidéo d'une impressionnante traînée blanche traversant le ciel azuréen aux alentours de 22 heures la nuit dernière.

Ovni ou étoiles filantes? Ni l'un ni l'autre, il s'agissait en fait du train de satellites Starlink lancé par la société SpaceX d'Elon Musk, le 22 avril. Depuis, il est possible de les apercevoir à plusieurs endroits de la planète.

Pour le voir ce soir

Et si vous souhaitez revoir le train de satellites, ce site vous indique, selon votre géolocalisation, à quel moment vous poster à votre fenêtre 

Ce dimanche, le début du passage doit commencer à 22h05 (heure de Paris) pour s’achever à 22h20. La luminosité des objets est située entre 3,3 et 3,4, c'est-à-dire légèrement moins visible que la veille, mais toujours possible à l’œil nu. 

À quoi ça sert?

Grâce à ces satellites, SpaceX projette d’offrir un accès à Internet depuis l’orbite terrestre basse soit 550 km d'altitude. La plupart des autres satellites sont eux à environ 36.000 km. L'intérêt d'être aussi proche de la terre est que le temps de réponse sera très court pour les utilisateurs au sol.

La mise en service doit avoir lieu cette année. Ce déploiement n’est pas sans inquiéter les astronomes et météorologistes rapporte Numerama, qui craignent que la qualité de la recherche scientifique soit amoindrie par la présence de ces engins très lumineux.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.