Rubriques




Se connecter à

"Merci pour mon oreille": atteint d'une malformation, Ruben a pu se faire opérer aux Etats-Unis grâce à votre générosité

Le petit garçon vient de rentrer de Los Angeles avec sa « grande » oreille. Tout le monde va bien et souffle après ces quatre années de stress et péripéties... Retrouvailles.

Chrystèle BURLOT (cburlot@nicematin.fr) Publié le 21/11/2021 à 08:45, mis à jour le 21/11/2021 à 10:22
Ruben, fier et heureux de montrer sa "grande oreille". Photo et vidéo Patrice Lapoirie

"Merci beaucoup, je vous aime!" Ruben est un petit garçon bien élevé: ses parents lui ont appris qu’il faut remercier lorsqu’on reçoit un cadeau. Et celui-là fera partie des plus beaux de toute sa vie. Le jeune homme de presque 4 ans vient de "recevoir" son oreille.

Après des années de stress, d’attente, d’examens médicaux. Après un voyage de cinq semaines aux États-Unis avec ses parents, son grand frère et sa toute (6 mois) petite sœur, le voilà devenu un petit garçon comme les autres.

Alors oui, il dit merci. Merci à Nice-Matin qui l’a accompagné pendant toutes ces années. Merci à tous les généreux donateurs qui ont permis de réunir la somme nécessaire à son opération. Merci au chirurgien. Et merci à ses parents Sandra et Jean-Manuel, qui n’ont jamais rien lâché.

 

Lorsqu’il est né, en décembre 2017, Ruben avait son oreille droite fermée. Une microtie. Un cas sur 12.000 en Europe. Les médecins français ont dit à ses parents qu’ils pouvaient opérer en récupérant du cartilage mais que cela pouvait échouer. "Les États-Unis sont plus avancés sur le sujet", rappelle Sandra.

Mais l’opération coûtait cher: 85.000 euros. Auxquels il fallait ajouter 15.000 euros pour les billets et les 5 semaines passées là-bas pour les suites de l’opération. Dans les Alpes-Maritimes, à Monaco, cette histoire a beaucoup ému la population qui a alimenté la caisse de l’association "une oreille pour Ruben" créée à cet effet.

"On va jouer au foot maintenant?"

La petite famille a pris l’avion avec des autorisations ESTA spéciales (frontières fermées pour cause de Covid) en octobre dernier. Le 12, Ruben a été emmené au bloc pour 9 heures d’intervention. Il s’agissait de récupérer de la peau sur son flanc et son crâne pour pouvoir créer le conduit auditif et le pavillon auriculaire.

"Tout s’est merveilleusement bien passé. Ruben s’est réveillé à 16 heures. À 17 heures, nous étions dans la voiture. Il a demandé à son père s’ils pouvaient aller jouer au foot!!! Pas une seule fois il ne nous a dit qu’il avait mal. Il n’a pris aucun antidouleur. Il a été tellement courageux", s’émeuvent ses parents qui, aujourd’hui, sont rentrés au Cannet.

Avec Haley, assistante du chirurgien qui lui a offert une cape de super héros au moment de quitter la clinique. Photo DR.

Rendez-vous le 22 décembre à Lenval

Bien sûr, il y a des précautions à prendre. L’oreille ne peut pas recevoir de choc violent, elle risquerait de se casser et alors il faudrait retourner d’urgence à Los Angeles. Ruben ne peut pas encore dormir dessus: il a un cache qui la protège et un bouchon pour éviter que le conduit ne se referme.

Tous les 15 jours, sa maman envoie des photos au chirurgien du pavillon qui suit son évolution. Et le 22 décembre, les équipes de l’hôpital Lenval vérifieront la cicatrisation du conduit auditif. Mais le petit garçon entend.

 
Des tours de manèges... C’était obligé!!!² Photo DR.

"Oui, j’entends beaucoup mieux qu’avant!". Et cela induit qu’il s’exprime davantage. "Son enseignant me dit qu’il articule mieux et que ses phrases sont déjà plus construites, plus longues. J’avoue que comme je suis toujours avec lui, je ne m’en étais pas rendu compte…", se réjouit Sandra.

(Vidéo Patrice Lapoirie)

Les questions des copains

À Lochabair où il est inscrit, les élèves de sa classe ont suivi l’aventure du petit garçon. Ils sont restés en contact avec lui aux États-Unis. Et viennent de le retrouver avec bonheur. "Ils avaient tous tellement de questions que le maître a dû prévoir un long moment d’échanges avant que la classe ne reprenne une vie normale."

Une vie normale. C’est ce à quoi aspire cette petite famille tellement soudée et courageuse: une famille, on l’a déjà dit, qui s’est agrandie il y a peu avec l’arrivée de la petite Eléna. Une petite poupée qui, tandis que nous évoquons toute cette aventure se met à toucher son oreille droite avec insistance. Sandra sourit, attendrie: "Tous mes enfants ont ce réflexe…"

Soudée et courageuse…

Et maintenant, aider la petite Ninon

L’association "Une oreille pour Ruben" reste active pendant un an encore. Notamment pour aider la petite Ninon qui souffre de la même malformation. "Nous allons lui verser les 2000 euros qui restaient dans notre caisse et voir si d’autres donateurs se manifestent pour elle", expliquent Sandra et Jean Manuel.

Contact: uneoreillepourruben@hotmail.com

Offre numérique MM+

...

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.