“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Maxime Nocher va tenter Monaco-Calvi en kitesurf

Mis à jour le 18/01/2016 à 05:06 Publié le 18/01/2016 à 05:06
Maxime Nocher court désormais sous les couleurs du Yacht-club de Monaco, qui le soutient pour ce défi de l'extrême.

Maxime Nocher court désormais sous les couleurs du Yacht-club de Monaco, qui le soutient pour ce défi de l'extrême. Michael Alesi

Maxime Nocher va tenter Monaco-Calvi en kitesurf

Double champion du monde et septuple champion de France à seulement 21 ans, ce Cagnois, résident monégasque, est maître de la discipline. Il va tenter de battre un record de traversée

Maxime Nocher ? Vous ne connaissez pas son nom ? Déroulons le palmarès de ce jeune homme de 21 ans. Deux fois champion du monde en 2015. Sept fois champion de France. Il n'en faut pas plus pour réaliser que ce Cagnois, résident monégasque depuis peu, est un génie du kitesurf.

Il survole indubitablement la discipline et affole les compteurs depuis quelques années. Apparemment, rien ne l'arrête. Et loin de se satisfaire de ce palmarès époustouflant, Maxime Nocher s'est lancé un défi personnel, loin des podiums : relier Monaco à Calvi (Corse), en « kite », évidemment.

175 km en moins de cinq heures

Une course d'endurance de 175 km, qu'il aimerait boucler en moins de cinq heures. « Lorsqu'un ami me donne l'idée de cette traversée, je me renseigne sur les records précédents. Et c'est en kitesurf, au départ de Giens, qu'il a été réalisé, en 5 h 19. Donc, mon objectif est de battre ce record ! »

Il a décidément la compétition vissée au corps, le garçon. Et, non content de tenter d'établir un nouveau record du monde, il ajoute une difficulté en utilisant un « foil », une planche qui permet de voler au-dessus de l'eau. « C'est plus difficile mais c'est très spectaculaire et donc plus médiatique », précise Maxime Nocher qui est encore à la recherche de sponsors avant le grand départ, fixé entre mars et avril, « période idéale pour attraper la meilleure fenêtre météo ».

Pour ce faire, il s'entraîne avec un préparateur tous les soirs. « Gym, vélo, course… Et tous les week-ends, on commence les longues distances en kite. »

Son objectif n'est pas seulement sportif, puisqu'au-delà du financement de son aventure, qui nécessite la mise en place de deux bateaux d'assistance et un staff de six personnes, il souhaiterait récolter un maximum de fonds afin d'aider la recherche contre le cancer. Une maladie qui a emporté sa maman il y a quelques années.

Médaillé monégasque aux JO de 2020 ?

L'épreuve a forgé ce jeune homme déjà très mature et plutôt sérieux, et, il l'admet, l'a « certainement poussé à donner le meilleur ».

Maxime Nocher a fait ses armes à l'école de voile de Cagnes-sur-Mer. Il évolue depuis 2014 sous les couleurs du Yacht-club de Monaco qui le soutient pour ce défi - il en est un des salariés.

En 2020, le kitesurf sera discipline olympique. Il espère bien décrocher une médaille sous le drapeau monégasque. Mais ce sportif de haut niveau garde la tête froide : « Pour l'instant, il est vrai que je suis bien positionné, mais depuis que le kite a été annoncé comme épreuve aux Jeux olympiques ; la concurrence va être rude, il va falloir continuer à travailler dur. » Aucun doute là-dessus.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct