“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Les bénévoles du Téléthon vous attendent plein d'espoirs sur le port de Monaco

Mis à jour le 08/12/2018 à 12:15 Publié le 08/12/2018 à 12:15
Marraine du Téléthon, la baronne Elisabeth-Anne de Massy a coupé le ruban marquant ainsi l’ouverture du village installé sur le quai Albert-1er, à un escalier du marché de Noël.

Marraine du Téléthon, la baronne Elisabeth-Anne de Massy a coupé le ruban marquant ainsi l’ouverture du village installé sur le quai Albert-1er, à un escalier du marché de Noël. Photo Jean-François Ottonello

Les bénévoles du Téléthon vous attendent plein d'espoirs sur le port de Monaco

Ouvert vendredi soir sur le quai Albert-1er, à deux pas du marché de Noël, le village du Téléthon vous attend. Animations, idées originales de cadeaux, joie de vivre et optimisme sont au rendez-vous

Sous le barnum de l’Association Française contre les myopathies (AFM), Danielle et Liliane ont le sourire à l’approche des officiels venus marquer l’ouverture du village monégasque du Téléthon. La première, entame sa 10e campagne sur le quai Albert-1er.Un don de soi qui sonne comme une évidence, chaque année, depuis la retraite. Liliane, elle, affiche vingt années d’engagement et ne lâchera jamais.


"J’ai commencé le Téléthon avec une amie, Ursula Ferreyrolles, qui a un petit garçon, un jeune homme maintenant, Philippe, qui a la myopathie de Duchenne. C’est lui qui m’a poussé à m’investir et on tiendra tant qu’il faudra!", affirme fièrement – et trémolo dans la voix – la pimpante retraitée. "C’est un modèle de courage. Il est toujours souriant et ça nous pousse", ajoute-t-elle à la vue de Philippe, ouvrant la route au cortège d’officiels dans son fauteuil roulant.

"Une grande avancée"


Philippe ou le visage d’un espoir chevillé aux corps et aux cœurs sur le village. "Il va y avoir beaucoup de progrès concernant les essais thérapeutiques sur les personnes, notamment sur la myoptahie de Duchenne.J’ai lu dans une revue scientifique qu’on évoquait la possibilité d’une grande avancée courant d’année prochaine", se réjouit Liliane.


Mais que serait ce moteur de l’espoir sans argent comme essence? Alors sur le stand, on vend porte-clés, peluches et même de drôles et élégants sacs sous la bannière d’une association ézasque. Cathy et Laurianne, bénévoles de l’association Le Lien d’Eze proposent en effet des cabas en matières recyclées."Le prince Albert II adore le recyclage, ça va lui plaire", glisse malicieusement Liliane.


Habituées du Téléthon à Eze, Cathy et Laurianne découvrent Monaco avec appétit. "On ne demande qu’à tout vendre!". Confectionnés à base de capsules de canettes de sodas, leurs sacs sont "entièrementassemblés au crochet!" Des dizaines d’heures de labeur par pièce… et de passion. L’intégralité des ventes étant reversée au Téléthon.

"C’est la passion qui l’emporte", avance Laurianne qui, outre des sacs de 10 à 60 euros, propose par exemple des photophores dès 5 euros.

Dans l’ombre
des "gilets jaunes"


Reste à attirer les gens car, côté bénévoles, on regrette le manque de publicité à la télévision. La faute à l’actualité brûlante des "gilets jaunes". Un mouvement non sans incidences sur l’organisation du Téléthon dans de nombreuses villes, y compris à Monaco. Vendredi, un camion rempli de peluches destinées au village monégasque peinait ainsi encore à atteindre Nice.


Sur le village, d’autres stands et exposants fidèles: l’association des parents d’élèves de Monaco, le Bonsaï Club de Monaco, l’association La Goutte d’Eau, HeliAir, la Forêt magique… Autant de personnes investies pour les autres qui méritent bien un petit détour entre deux sucreries sur le marché voisin.

Laurianne et Cathy, de l’association Le lien d’Eze, vous attendent avec le sourire et leurs sacs en matières recyclées
Laurianne et Cathy, de l’association Le lien d’Eze, vous attendent avec le sourire et leurs sacs en matières recyclées Photo Jean-François Ottonello

à partir de 1 €


La suite du direct