“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

La Panthère rose "Spaggiari" libérée par la Ville de Nice

Mis à jour le 24/12/2020 à 19:41 Publié le 24/12/2020 à 17:38
The Pink Panther dans les geôles municipales.

The Pink Panther dans les geôles municipales. Photo DR

Monaco-Matin, source d'infos de qualité

La Panthère rose "Spaggiari" libérée par la Ville de Nice

Libre ! La panthère rose de l’artiste varois TheCoolGuys version "Spaggiari", placée symboliquement à un angle de la Société générale en centre-ville de Nice, la banque théâtre du casse du siècle en 1976, a été graciée et libérée des geôles municipales.

Elle y avait été embarquée lundi soir. Motif de la mise au gnouf de la bestiole de plus de 100 kilos ? "Installation sans autorisation", suspicion de message "syndical et politique" et nombreux appels de Niçois "effrayés (sic)".

Au Parc du Ray

Après une enquête minutieuse de l’inspecteur Clouseau les charges ont donc été abandonnées. "L’artiste s’est rapproché de nous et a convenu que la détention d’un tel animal devait faire l’objet d’une autorisation. Aussi, nous lui avons proposé de la relâcher dans un nouvel espace où chacun pourra temporairement en profiter", a fait valoir la Ville, pas chien. Le félin rose va donc pouvoir poser ses longues papattes au Parc du Ray dès la semaine prochaine.

TheCoolGuysartiste varois

David Maddalena, alias TheCoolGuys, artiste plasticien installé à Saint-Tropez avait simultanément fait installer, samedi matin, quatre sculptures dans quatre villes de France dans le but de raconter un conte de Noël avec son personnage fétiche, la panthère rose. À Nice, la première, était là pour dévaliser la banque "sans armes, ni violence et sans haine". Lyon pour la seconde avec l’espoir d’y dépenser le butin, sur la magnifique place Bellecour. Paris ensuite, devant l’Opéra Garnier, pour vivre la grande vie, habillée d’un smoking.

Enfin, la ville... rose, Toulouse, déguisée, cette fois, en père Noël, laissant tomber l’oseille et préférant transmettre un message d’amour. "Fervente défenseure de l’art dans l’espace public qui s’est largement développé embellissant l’espace urbain, Nice laisse une place importante la production d’artistes de rue", a conclu la Ville, brisant ainsi "La malédiction de la panthère rose".


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.