“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Il y a dix ans, le gigantesque Monte-Carlo Bay ouvrait ses portes

Mis à jour le 14/09/2015 à 11:51 Publié le 14/09/2015 à 11:47
Le directeur du Monte Carlo Bay Sergio Mangini et le chef Marcel Rauin trinquent aux dix ans de l'hotel

Le directeur du Monte Carlo Bay Sergio Mangini et le chef Marcel Rauin trinquent aux dix ans de l'hotel Photo Franck Fernandes

Il y a dix ans, le gigantesque Monte-Carlo Bay ouvrait ses portes

L’hôtel du Larvotto s’associe à plusieurs événements, depuis le début de l’année, pour célébrer cet anniversaire. Ce soir, c’est avec le lancement d’un millésime de Dom Pérignon qu’il le fêtera

"Le souvenir des travaux reste gravé dans ma mémoire. Dix ans après, je suis toujours sensible à la manière dont on traite les objets, le mobilier. Tous, comme moi, sont là depuis le début."

Pour Marcel Ravin, le chef étoilé du Monte-Carlo Bayhotel & resort (lire ci-dessous), l'histoire de l'hôtel est une aventure.

"Habituellement, je reste dans une maison entre trois et cinq ans. Ici, ça fait dix ans… Et il y a encore de belles choses à faire", poursuit-il.

"J'ai tous les jours un souvenir marquant à l'hôtel", s'amuse, pour sa part, le directeur général, Sergio Mangini. À la tête, depuis le début, de cet établissement de la Société des Bains de Mer.

"Tout me reste en mémoire. Depuis la conception, qui était un défi, à l'ouverture avec la peur que ça ne fonctionne pas. À l'obligation de s'adapter sans cesse ensuite", explique le directeur de cet hôtel hors normes, installé sur 4 hectares gagnés sur la Méditerranée.

 "Monaco est une énorme vitrine. Ici, la clientèle change en permanence. Cela demande des prestations et une polyvalence exceptionnelles."

"C'est une étape importante"

En dix ans, estime Sergio Mangini, le Monte-Carlo Bay a créé "un monde à lui". "On n'est pas un palace, on est un quatre-étoiles qui reste simple et accueillant. On est un peu décalé, c'est notre identité."

Malgré quelques années plus difficiles, en 2008 et 2009 notamment, l'établissement a gardé son rythme de croisière.

"Au départ, nous avions 60% de congressistes et convention, et 40% d'individuels. A partir de ces années-là ça s'est équilibré. Aujourd'hui, on est à 50-50."

Mais dix ans, "c'est une étape", reconnaît Sergio Mangini.

"Il va falloir se remettre en question et faire évoluer certaines choses. Nous allons notamment changer les bornes Wi-Fi pour renforcer davantage nos prestations Internet, incontournable pour notre clientèle plus jeune et plus pressée que dans les autres établissements monégasques."

Après deux soirées privées mercredi et jeudi, et avant un "drunch", - mélange de dîner et de brunch - également privé le 5 octobre prochain, l'hôtel a continué de célébrer cet anniversaire avec une soirée ouverte au public ce samedi soir. En partenariat avec la maison Dom Pérignon, qui lancera à l'hôtel son millésime 2005. Dix ans, lui aussi.


La suite du direct