“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Dans les pas des inventeurs 2/2. "La majorité ne sont pas des Géo Trouvetou mais des porteurs de projets très structurés"

Mis à jour le 18/12/2017 à 13:49 Publié le 18/12/2017 à 13:49

Dans les pas des inventeurs 2/2. "La majorité ne sont pas des Géo Trouvetou mais des porteurs de projets très structurés"

Ils alimentent le vivier des émissions de télé qui se délectent, mi-moqueuses, mi-bienveillantes, des idées parfois loufoques de ces Géo Trouvetou. Pourtant, les inventeurs "particuliers", c'est-à-dire des personnes seules, sont à l'origine de nombreuses innovations en France, et leur portrait-type n'a pas grand chose à voir avec cette image d'Epinal.

Qui?

Henri Payen est co-directeur de Transtech et secrétaire général de la Fédération nationale des associations d'inventeurs de France (FNAFI). Il accompagne les particuliers qui souhaitent développer des produits innovants.

C'est quoi le problème? 

Lorsqu'on est "inventeur", passer de l'idée à la réalisation est souvent compliqué. Pas seulement parce que "l'invention" en question serait loufoque et irréalisable. Enfin, pas toujours.

"L'inventeur farfelu est plus rare qu'on ne le croit". 

Henri Payen accuse les médias d'avoir populariser l'image du chercheur fou alors que ce "profil farfelu" est plutôt rare en réalité: en tout cas, "plus rare qu'on ne le croit", insiste le co-directeur de Transtech :  "La majorité ne sont pas des Géo-Trouvetou mais des porteurs de projets très structurés". Même s'il reconnaît que "l'inventeur peut manquer de lucidité par rapport à sa propre invention", et c'est...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct