Rubriques




Se connecter à

Le magazine mythique Métal Hurlant renaît de ses cendres ce jeudi mais doit déjà déplorer un divorce

Il est l’incarnation de sa renaissance en signant la superbe couverture "robotico-primale" du n°1 "nouvelle génération". Ugo Bienvenu (Sukkwan Island, Paiement accepté, Préférence système...), également membre du comité de rédaction, quitte pourtant déjà le navire de Métal Hurlant alors que le magazine mythique fondé par Dionnet, Druillet & co en 1975, recolonise à peine les kiosques depuis ce jeudi.

Laurent Amalric Publié le 30/09/2021 à 18:00, mis à jour le 30/09/2021 à 17:49
Ugo Bienvenu, également membre du comité de rédaction, quitte déjà le navire de Métal Hurlant alors que le magazine mythique recolonise à peine les kiosques depuis ce jeudi. Photo Eric Garault

"L'impression d'être à l'école"

"J’ai essayé de ramener des auteurs et artistes, comme Ramy Fischler dont je trouvais la voix importante, mais qui pour la plupart ont été refusés... Je pensais avoir plus de libertés, revenir à un mauvais goût revendiqué, sauf que je me suis retrouvé face à une équipe pétrifiée par l’enjeu d’un tel retour. J’ai donc quitté le comité éditorial dans lequel je ne me retrouvais pas du tout. J’avais l’impression d’être à l’école là où j’y allais comme un acte militant pour développer un nouvel espace de création. Après, ce départ ne veut pas dire que je refuserai de signer des histoires dans un des prochains numéros...", précise le prodige parisien pas rancunier mais avec un plan B...

Bientôt Le Journal de Mikki

"Je vais lancer Le Journal de Mikki (du nom de son robot et personnage fétiche, Nldr) chez ma maison d'édition Réalistes pour mai-juin 2022 avec, au lieu de Dingo ou Tic & Tac, les récits d’une trentaine d’auteurs dont j’adore le travail. Aussi bien des inconnus qu’un Bastien Vivès. Ce nouveau magazine, aux ambitions très modestes, n’est pas créé en réaction à mon départ de Métal Hurlant", précise-t-il.

Damasio... sans intérêt !

Ugo Bienvenu ne se retrouve pas davantage dans les propos critiques sur le "capitalisme financier", tenus par l’écrivain Alain Damasio (La Horde du Contrevent) dans le nouveau Métal Hurlant...

"J’avoue que je n’apprécie pas trop son écriture que je trouve ampoulée. Quant à son texte, je ne l’ai pas lu et ce qu’il dit en général ne m’intéresse pas. La seule chose qui m’a touché chez lui réside dans sa collaboration avec Rone sur le titre Bora vocal", conclut l'auteur-réalisateur à retrouver très prochainement sur nos sites en interview à l'occasion de son nouvel album "Total", à paraître le 13 octobre chez Denoël Graphic.

 

Savoir+
Metal Hurlant n°1, trimestriel, 288 p., 19,95 euros, en kiosque.
Sort également le 6 octobre, "Métal Hurlant 1975-1987 La Machine à rêver", par G. Poussin & C. Marmonnier, Denoël, 304 p., 34,90 euros

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.