Rubriques




Se connecter à

Le 39e album sort le 21 octobre: "Astérix et le Griffon", un voyage dans l'Est

Le 39e album d'Astérix, qui sort le 21 octobre, "Astérix et le Griffon", est un voyage dans l'Est pour les Gaulois qui partent à la rencontre d'un peuple mal connu de l'Antiquité, les Sarmates.

AFP Publié le 11/10/2021 à 11:15, mis à jour le 11/10/2021 à 11:22
Le scénariste Jean-Yves Ferri pose avec Anne Goscinny, la fille de René Goscinny, lors de la présentation du 39e album d'Astérix, le 11 octobre 2021 à Vanves, près de Paris AFP / Alain JOCARD

Après la mort du scénariste René Goscinny en 1977, la série a été poursuivie par le dessinateur Albert Uderzo, qui l'a lui-même confiée en 2011 au scénariste Jean-Yves Ferri et au dessinateur Didier Conrad.

Les Sarmates, peuple nomade, vivaient dans une région qui s'étendait de l'actuelle Ukraine aux contreforts du Caucase et aux steppes d'Asie centrale. Et dans cet album d'Astérix leur totem est le griffon, mi-aigle mi-lion.

"Les voyages d'Astérix, ça représente pas mal de pays déjà (...) Là c'est un pays froid. C'est nouveau, ça donne le ton de cet album qui se passe essentiellement dans la neige", a souligné lundi Jean-Yves Ferri lors d'une conférence de presse à Vanves (Hauts-de-Seine) au siège d'Hachette Livre, le groupe qui détient les éditions Albert René.

Historiquement, "on ne sait pas grand-chose sur eux (...) Hérodote, Tite-Live avaient parlé des Sarmates. C'étaient des Barbares, mais un peuple un peu mythique", a-t-il ajouté. Les dessins empruntent à une certaine tradition russe, kazakhe ou mongole, et leurs noms se terminent tous en -ine (par exemple: Cékankondine).

 

Le scénario tourne autour de la confrontation entre une armée romaine qui part en expédition pour capturer le fameux griffon, sur ordre de Jules César, et ces insaisissables Sarmates, avec lesquels sympathisent les Gaulois.

Parmi les curiosités: un géographe romain, Terinconus, qui avant de partir pour cette exploration, s'est renseigné sur "la carte et le territoire". Il emprunte ses traits à l'écrivain Michel Houellebecq.

Les éditions Albert René ont tiré cet album à deux millions d'exemplaires en français, et au total cinq millions dans 17 langues.

Cette histoire est la dernière qu'a pu voir naître Uderzo. "Il n'avait pu vraiment connaître que les prémices du scénario et les premiers crayonnages", a souligné sa fille Sylvie Uderzo dans un message lu par la fille de Goscinny, Anne.

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.