“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Ware-Kahudi, les bourreaux

Mis à jour le 23/05/2016 à 09:11 Publié le 23/05/2016 à 09:09
©PHOTOPQR/NICE MATIN ; AS MONACO - ASVEL VILLEURBANNEPRO A - demi-finale des playoffs match 1 -saison 2015/2016 - salle gaston médecin, dimanche 22 mai 2016 -8 UTER ©JF OTTONELLO
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Ware-Kahudi, les bourreaux

Avec 40 points à eux deux, ces maillons essentiels de la marque ASVEL ont laissé la Roca Team pantoise

Les éloges ont plu comme les flèches primées. Devant la presse, JD Jackson et Zvezdan Mitrovic n’ont pu nier l’évidence devant les récitals de Casper Ware et Charles Kahudi. Les statistiques parlent d’elles-mêmes. Une véritable collection en dehors de la raquette (8/12 au total pour les deux hommes, 13 fautes provoquées et 10 rebonds).

Le coach de la Roca Team n’en revenait toujours pas : « Ils peuvent vraiment envoyer des shoots sensationnels. » Il faut dire que Casper Ware s’est fait un malin plaisir à téléguider le ballon tout en posant pour la photo. A neuf mètres ou plus, le meneur de poche américain (1,78m) a offert une partition sans fausses notes. Débarqué fin mars dans le Rhône, le Californien de 26 ans s’est adjugé sa meilleure marque de la saison hier (21 points). Le tout pour un joueur que l’ASM avait ciblé en début de saison mais dont le prix était «trop élevé», d’après Mitrovic.

Ses trois premières tentatives ont fait mouche et laissée de marbre l’arrière-garde monégasque, qui a tardé à prendre le pouls. « Après l’avoir laissé tirer, Monaco s’est rendu compte que c’était une erreur, exposa JD Jackson. Casper a ensuite subi une grosse pression mais il a ce côté petit génie. Il est là pour ça et c’est très difficile de l’isoler. » Le travail de sape de Ware s’est moins vu (7 fautes provoquées) mais c’est lui qui a définitivement placé sous l’éteignoir la garde de Mitrovic. Excentré et tout en maîtrise de son équilibre, le meneur villeurbannais percute et fait tomber la foudre par deux fois peu avant le money-time (52-55 puis 52-61, 36’).

Kahudi intenableaprès le repos

Une copie de « leader » dixit le coach de l’ASVEL qui inclut au passage Charles Kahudi. Le natif de Kinshasa, à la traîne pendant 20 minutes (4 points) est monté en régime. Le massif Uter n’étant plus à ses basques, celui qui est surnommé « l’homme » a joué la cheville ouvrière. Avec 15 autres points dans sa besace, le Français de 29 ans - qui a rangé les pépins physiques au placard - en a profité pour faire récolte (8 rebonds). Jean-Charles Livio, l’un de leurs partenaires était du genre admiratif. Pour l’ailier de l’ASVEL, « le travail paye tout simplement». 

« On a incorporé de nouveaux systèmes afin qu’ils soient plus créatifs. Et avec la confiance qui s’accumule, forcément ça va de mieux en mieux.»
Reste désormais à l’escouade monégasque à trouver la faille avant mardi soir. Et espérer au passage que l’insolence en dehors de la raquette dont à fait preuve le binôme Ware-Kahudi ne soit pas aussi volumineuse.

 


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.