“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Pro A: Brandon Davies à Monaco

Mis à jour le 01/08/2016 à 05:13 Publié le 01/08/2016 à 05:13
L'intérieur américain de 25 ans a déjà joué 78 matchs en NBA.

L'intérieur américain de 25 ans a déjà joué 78 matchs en NBA. AFP

Pro A: Brandon Davies à Monaco

Monaco continue de se renforcer. La Roca Team vient de signer dans la peinture l'intérieur américain Brandon Davies (25 ans, 2,08m, 110 kg), un beau bébé vu pour une pige de 14 matches sous le maillot de Chalon lors de la saison 2014-15 (9,1 pts, 4,5 rebonds).

A 25 ans, Brandon Davies, qui a déjà goûté à la NBA (71 matches sous le maillot des Sixers et 7 avec les Nets) sort d'une Summer League disputée sous la tunique des Pistons (6,7 points, 5 rebonds). N'ayant pas pu décrocher le contrat qu'il visait, il a accepté la proposition monégasque de se replonger dans l'univers de la Pro A, la Coupe d'Europe en prime, puisque l'ASM disputera cette saison la FIBA Champions League (14 matches mininum pour la Roca Team). Intérieur puissant et rapide, Davis va donc former la paire avec Bangaly Fofana (2,13m), en provenance de Strasbourg. Contrairement à la saison passée, l'ASM ne risque pas de connaître un déficit de centimètres pour la bataille sous les cercles.

Brandon Davies a évolué la saison passée sous le maillot de Varèse (13,3 pts, 6,5 rebonds), un club italien arrivé en finale de l'Eurocoupe FIBA. Davies s'était montré notamment sans pitié pour son ancien club Chalon en demi-finale, inscrivant 17 points sur le parquet du Colisée, la salle de l'Elan.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct