Première défaite de la Roca Team en Betclic Elite face à Dijon

Dominée physiquement, la Roca Team a subi la loi de Dijon (84-95). Première défaite des hommes de Sasa Obradovic en Betclic Elite

Article réservé aux abonnés
Adrien Santucci Publié le 07/11/2022 à 05:00, mis à jour le 07/11/2022 à 10:48
Photo Jean-François Ottonello

Sasa Obradovic avait décidé de laisser Jordan Loyd au repos pour cette rencontre de Betclic Elite face à Dijon, après sa performance de MVP il y a moins de 48h en Euroligue face à Belgrade. Et Adrien Moerman n’a pas foulé le parquet de Gaston-Médecin, lui aussi également ménagé.

Une gestion importante du coach pour continuer d’exister au plus haut niveau sur les deux tableaux. Ses hommes ont tout de même éprouvé de nombreuses difficultés face à une formation de Dijon accrocheuse clairement venue pour faire un coup.

Bingo pour la JDA qui a frappé fort. Plus en jambes et en rythme d’une manière générale lors du premier acte, avec une doublette Holston-McDuffie décisive, la JDA a mené la vie dure aux Roca Boys. Jamais distancés au tableau d’affichage, ces derniers ont placé un coup d’accélérateur à la fin du deuxième quart-temps avec un immense Yakuba Ouattara pour recoller à la pause (47-47).

Le chouchou du public a rejoint les vestiaires avec 13 points au compteur à 5/8 aux tirs, avant de finir à 20 unités sur l’ensemble de la partie.

Manque de jus

A ce moment précis, on s’est dit que la Roca Team avait certainement fait le plus dur. Mais il n’en a finalement rien été. La rage de vaincre du Yak dans le 3e quart-temps avec un énorme poster n’aura pas suffi.

Les coéquipiers de Mike James, auteur de 20 pts lui aussi, sont apparus empruntés et n’ont pas trouvé les solutions face au jeu dijonnais parfaitement huilé. Dans un ultime sursaut d’orgueil, les Monégasques sont bel et bien revenus à un petit point par deux fois dans le dernier quart-temps (66-67 et 71-72).

Mais à chaque fois, les pensionnaires de la Bourgogne ne se sont pas affolés et ont trouvé la parade en faisant preuve d’une grosse domination au rebond.

Notamment dans le sillage d’un McDuffie époustouflant, avec ses 27 pts et 30 d’évaluation. Et quand ce n’était pas lui, Hrovat et Holston ont parfaitement pris le relais. Au final c’est une victoire qui ne souffre d’aucune contestation.

Pour les Roca Boys, place à quatre jours sans match, avant d’aller à Valence vendredi en Euroleague.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.