“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Opération rachat pour Menton basket

Mis à jour le 19/10/2018 à 05:20 Publié le 19/10/2018 à 05:20
Ortega, ici contré, et ses partenaires reçoivent le dernier du classement. 	 (L.Boxitt)

Opération rachat pour Menton basket

L'équipe mentonnaise est tombée pour la première fois de la saison le week-end précédent.

L'équipe mentonnaise est tombée pour la première fois de la saison le week-end précédent.

Une défaite à Lorgues (84-74) qui vient couper l'élan des joueurs de Philippe Agostini, auteurs d'un bon début de saison avec trois victoires de rang.

Première conséquence, Hyères-Toulon-Var s'est emparé, seul, de la première place. Le favori du championnat est à l'heure actuelle la seule formation encore invaincue.

« Pour la réception de Lyon, c'est opération rachat », assène l'entraîneur mentonnais très déçu de la récente prestation des siens. « On a fait un triste match à Lorgues, très vite handicapé par les fautes, on n'est jamais vraiment rentré dans le match », dit-il. Déception supplémentaire pour le technicien mentonnais, la faiblesse défensive de son équipe. « On n'était pas au point en défense surtout collectivement et puis il faut ajouter l'arbitrage totalement incohérent ! »

Concernant les Lyonnais, cette équipe réserve est carrément à la peine en ce début d'édition puisque les Rhodaniens n'enregistrent aucun succès.

Le MBC aura donc l'occasion de se relancer et de se racheter pour continuer de rester en haut de classement. « Avec une victoire et la manière ! », clame Agostini qui veut à tout prix effacer ce premier revers.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct