“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Monaco veut sa finale

Mis à jour le 04/05/2018 à 05:17 Publié le 04/05/2018 à 05:17
4 capitaines pour 1 trophée.	(Ph. F.P.)
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Monaco veut sa finale

La Roca Team, qui espère marquer l'histoire, va tenter de dompter l'outsider allemand en demie

Les quatre capitaines réunis autour du trophée. C'était l'image de la conférence de presse d'avant les demi-finales, hier dans le centre d'Athènes. Malgré les demandes insistantes des photographes, les 4 capitaines, David McCray (Ludwigsbourg), Amara Sy (Roca Team), Dusan Sakota (AEK Athènes), Vitor Benite (Murcie) ont pris soin de ne pas trop toucher le trophée en forme de panier doré. Superstition oblige. « La défaite en demi-finale contre Banvit, la saison passée, fut un moment douloureux.. Nous sommes là pour l'effacer », a rappelé l'Amiral Sy, seul rescapé de l'effectif monégasque, avec Sergii Gladyr, du Final Four 2017 de Tenerife. Le tirage, cette fois, a donc placé Ludwigsboug sur la route. Le 3e de la Bundesliga, quart de finaliste l'an passé, présente le profil du parfait outsider, moins outillé sur le papier, mais qui n'aura rien à perdre, lui qui a débuté sa campagne FIBA par le tour des qualifications et a dû engranger la bagatelle de 20 victoires pour se retrouver au Final Four. Drivé par un entraîneur américain, John Patrick, Ludwigsbourg (avec quatre joueurs US dans le cinq) empreinte le style universitaire : un gros pressing tout terrain, des shooteurs en rafale. Privé de l'un de ses intérieurs (Sears ), blessé, Ludwigsbourg va tout faire pour étouffer le talent monégasque. Coach Z a donc demandé à ses hommes de défendre aussi dur. Le parquet va crisser sous l'Acropole.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.