“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Monaco, une raquette bien gardée

Mis à jour le 18/04/2018 à 05:12 Publié le 18/04/2018 à 05:12
Georgi Joseph,un roc pour Monaco. Ce soir au Rhénus, la Roca Team défend sa place de leader avec 2 points d'avance sur la SIG. Avec deux intérieurs français sans club en début de saison et aujourd'hui déterminants dans la rotation de coach Z.	(Ph. BCL)
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Monaco, une raquette bien gardée

Le leader monégasque chez son dauphin, la SIG Strasbourg.

Le leader monégasque chez son dauphin, la SIG Strasbourg. Le choc de la 29e journée aura un petit avant goût de play-off, ce soir au Rhénus. Dans la raquette, la Roca Team, pour résister au trio Bilan-Labeyrie-Inglis, peut compter notamment sur le gros travail de Georgi Joseph et Ali Traoré. Une doublette made in France aujourd'hui louée pour son efficacité et son professionnalisme. Les deux compères ont pourtant connu une période de galère, sans club l'été dernier.

A 35 ans, Georgi Joseph réalise l'une des plus belles saisons de sa carrière. Coach Mitrovic en a fait un titulaire régulier de son 5 de départ. Pas étonnant : Joseph ne recule devant rien. Y compris dans les duels face à des intérieurs plus grands en centimètres... Georgi Joseph, du haut de ses onze saisons de ProA, était pourtant arrivé dans la Roca Team sur la pointe des pieds, l'été dernier. « Après Orléans, je me suis retrouvé sans club... Monaco m'a proposé de les rejoindre au stage à Bormio pour donner un coup de main à l'entraînement », rappelle le natif de la capitale. Un coup de main qui s'est assez vite transformé en signature en bas du contrat, par la volonté de coach Mitrovic.

« Respect pour Ali »

Depuis, Georgi Joseph enchaîne les combats sous le cercle avec une fidélité parfaite. Il est le seul de l'effectif monégasque à avoir disputé la totalité des rencontres (51), toutes compétitions confondues.

« Dans cette équipe, je me régale, glisse Georgi le colosse, qui a passé une partie de son enfance à Haïti auprès de son père, avant d'intégrer le cursus universitaire américain.

« Quand tu n'as que des mecs sympas avec qui travailler, franchement, c'est un plaisir. La cohésion se fait toute seule.. Moi, à la base, je ne devais pas être là. Je suis tombé dedans. Amara (Sy), on se connaît tellement. Il va revenir. Kika (Kikanovic), c'est un mec génial, qui n'aurait pas envie de jouer avec lui ? Ali (Traoré) c'est la même chose. Je ne comprends pas le basket français. Quand tu as un gars comme Ali qui a dominé la ProA pendant tant d'années dans les plus grands clubs, se retrouver comme ça au chômage, du jour au lendemain, à cause de rumeurs, à cause d'1 ou 2 personnes qui n'ont pas aimé le personnage, c'est enfantin, à peine croyable. Quand on voit son palmarès en France, il a tout gagné. Qu'il n'ait pas reçu le respect qu'il mérite, pour moi c'est aberrant, incompréhensible ».

Peu sensible aux «on-dit», coach Mitrovic, lui, a bâti son équipe avec ses valeurs habituelles. Qui ne laissent que peu de place au hasard.

« Un coach qui sait ce qu'il veut, exactement, des trucs bien précis. Après, tu n'as juste qu'à l'écouter, glisse Joseph. On est une équipe de revanchards. Le boulot est loin d'être terminé ».


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.