“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Monaco tout en haut

Mis à jour le 05/04/2016 à 08:45 Publié le 05/04/2016 à 08:40
©PHOTOPQR/SUD OUEST/Quentin Top                 ; 04/04/2016 BASKET/ Pro A Pau Orthez / Monaco
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Monaco tout en haut

Face à des Palois invaincus depuis la 9e journée à domicile, la Roca Team n’a jamais lâchéles rênes de la partie, jusqu’à même compter 26 points d’avance dans l’ultime quart (52-78)

Pour grimper au sommet de la ProA, Monaco s’attaquait à un col hors catégorie chez des Palois invaincus chez eux depuis la 9e journée. Menée par une défense très agressive sur les scoreurs adverses Thompson et Harris et son duo d’intérieurs Sy­Uter, la cordée rouge et blanche a réussi son ascension avec brio. Sur le parquet du Palais des sports, où Dijon et Strasbourg étaient jusque­là les seuls à s’être imposés depuis le début de saison, l’Amiral et son capitaine ont cumulé 34 points et 12 rebonds.

Plus que la place de leader du championnat qu’il offre à ses ouailles, Mitrovic devrait tirer de nombreux enseignements de ce voyage en Béarn.
Dans une ambiance chaude et même parfois brûlante, comme lorsque Aka a balancé Thompson, le meneur palois, la Roca Team ne s’est pas fissurée. DJ Cooper a notamment trouvé la mire deux fois à 3 points pour creuser un premier écart tandis que les locaux s’enhardissaient (26­37, 17e).

Le coup de boost d’Ouattara

Très performants aux rebonds des deux côtés du terrain, les Monégasques se sont offert de nombreuses deuxièmes chances. Et malgré la grosse grippe de la gâchette Jamal Shuler, d’autres joueurs ont pris le relais, à l’image de l’étonnant Ouattara (11 pts).

C’est lui qui a redonné un coup de boost à la machine de la Principauté lorsqu’elle ronronnait au cœur du 3e quart­temps, avec 7 points (42­57, 30e). Dans l’ultime période, deux fautes des visiteurs réveillaient le public béarnais. Pour éteindre la bronca, le pompier DJ Cooper sortait à nouveau sa lance longue distance (47­60, 33e).

Hier soir, Monaco a complètement étouffé son adversaire. Et fêté son vice-président.A l’abri du vestiaire, les joueurs ont dédié leur 20e succès à Paul Masseron, qui fêtait ses 66 ans dimanche. Quel plus beau cadeau que cette place de leader pouvaient-ils lui faire?

«Une bonne défense»

Zvezdan Mitrovic (coach de Monaco) : « On a contrôlé le match d’entrée grâce à une bonne défense. Les joueurs étaient très motivés et concentrés dans une superbe ambiance qui sentait le basket. La place de leader ? Il reste 7 matches, on les prend juste les uns après les autres. Etre plus haut ou plus bas, ça m’est égal...»

Amara Sy (intérieur monégasque) : «Le coach a insisté pour que l’on soit fort en défense car ils ont une force de frappe offensive impressionnante. Contre Orléans, on avait été moyen pendant 35 minutes mais lors des 5 dernières minutes, notre défense nous avait fait gagner. On voulait continuer sur cette lancée. Nous avions ciblé leurs joueurs clés Thompson et Harris. On savait aussi qu’ils étaient bons au rebond donc nous nous étions focalisés sur ce secteur où nous avons été performants.»


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.