“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Monaco, sept à faire

Mis à jour le 01/04/2019 à 10:24 Publié le 01/04/2019 à 10:24
Sasa Obradovic et les Monégasques ont le vent en poupe. A confirmer ce soir à Châlons !

Sasa Obradovic et les Monégasques ont le vent en poupe. A confirmer ce soir à Châlons ! Cyril Dodergny

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Monaco, sept à faire

A Châlons, la Roca Team d’Obradovic vise une 7e victoire d’affilée en Jeep Elite

Au basket, si les rebonds font partie du jeu, celui vécu par Monaco actuellement sort de la banalité. Présentée comme moribonde il y a encore un mois - éliminée de l’EuroCup, de la Leaders Cup, encore loin du Top 8 - voilà que la Roca Team surfe aujourd’hui en tête des commentaires et pronostics (avec l’ASVEL, tout de même) pour le titre de champion de France en juin prochain.

Une grande bascule qui porte en premier la marque du nouveau coach Sasa Obradovic (le gros coup des dirigeants monégasques), du retour sur le Rocher deux ans après du meneur US Dee Bost (autre joli coup) et du retour des blessés, à l’image de Gerald Robinson.

« Des outsiders »

Pour autant, si à l’ASM, le sourire est revenu sur les visages, à la hauteur de la sueur dépensée chaque jour à l’entraînement, coach Obradovic est le premier à se méfier de cet emballement prématuré et au goût un peu nocif. « Restons les outsiders, c’est notre position et c’est ainsi que l’on doit être », note l’ancien champion du monde avec la Yougoslavie. « Le chemin est encore parsemé d’embûches, il y aura des moments durs. Nous n’avons pas beaucoup de temps pour progresser mais il faut travailler à fond pour trouver la bonne alchimie, tirer le meilleur de chacun. C’est ainsi que nous pourrons nous mettre en situation d’attaquer le titre ».

Visiblement, coach Obradovic traque le relâchement (à l’image de ses coups de gueule à l’entraînement), alors que l’ASM doit viser ce soir une 7e victoire d’affilée, dans la Marne, face à une équipe de Châlons-Reims qui semble largement dans ses cordes. Le champagne, ce sera éventuellement pour plus tard. 8 jours après la démonstration face au Mans (82-65), l’ASM a l’occasion de rattraper Dijon à la 4e place et se situer à une seule victoire du duo des 2es, Pau-Orthez et Nanterre. Une position plutôt enviable en embuscade.

A la lutte pour le maintien (c’est devenu une habitude dans la Marne), le CCRB a remporté ses 2 derniers matches à domicile, face à Antibes (91-80) et Gravelines (88-78).

Top scoreur de Jeep Elite, l’ailier fort US Devin Ebkans (20,6 pts), touché aux adducteurs et absent samedi dernier à Pau (67-77), effectue son retour dans les rangs châlonnais.

Plus faible défense de Jeep Elite (87 pts encaissés par match), l’équipe de Cédric Heitz s’appuie aussi sur les gâchettes made in USA, Blake Schilb, Jimmy Baron et Zabian Dowdell.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.