“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Monaco s'offre du lourd

Mis à jour le 20/08/2018 à 05:15 Publié le 20/08/2018 à 05:15
Jarrod Jones lors des Summer League NBA en juillet 2018 à Las Vegas: ses 14,5 pts, 6,7 rebonds en 4 matches sous le maillot du Miami Heat  n'ont pas suffi à lui offrir un contrat NBA. C'est Monaco qui en profite.

Jarrod Jones lors des Summer League NBA en juillet 2018 à Las Vegas: ses 14,5 pts, 6,7 rebonds en 4 matches sous le maillot du Miami Heat n'ont pas suffi à lui offrir un contrat NBA. C'est Monaco qui en profite. AFP

Monaco s'offre du lourd

La Roca Team a fait signer le 2e meilleur scoreur de la Champions League, l'intérieur Jarrod Jones

Monaco avait promis un gros client pour boucler son recrutement, c'est fait.

En attirant dans ses filets l'intérieur de l'Indiana, Jarrod Jones (2,05m, 28 ans), la Roca Team change de dimension et pose une nouvelle fois ses ambitions élevées. Selon nos informations, Jones sera dès aujourd'hui en Principauté pour passer la visite médicale préalable à la signature de son contrat.

2e meilleur scoreur (18,8 points à 51,7%, 6,6 rebonds) de la Champions League FIBA la saison passée avec le club turc de Karsiyaka, Jarrod Jones est un intérieur particulier : délié et rapide, son dada est de dégainer à 3 points, ce qu'il réalise avec une réussite digne d'un ailier-shooteur référencé (près de 40% à 3 points en ligue turque et en BCL). Un joueur très difficile à surveiller, donc, avec un don avéré pour étirer les défenses... Monaco était bien placé pour observer Jarrod Jones : les 21 points de ce dernier (à 9/12 aux tirs) en Turquie avaient causé la seule défaite de l'ASM en poule de Ligue des Champions (76-84), en février.

Fabien Romeyer : « Un scoreur »

Avant de se révéler sous le maillot de Pesaro (Italie ) en 2016/17 (19,2 pts, 10 rebonds), et de faire un petit crochet lucratif vers la Chine, Jarrod Jones était pourtant resté en dehors des radars des clubs ambitieux. À sa sortie de fac (Ball State 2012), non drafté, Jones s'était retrouvé à découvrir le modeste championnat hongrois (2 saisons). La JA Vichy lui fit alors un appel du pied (en 2015), mais Jones ne fit pas long feu en Auvergne (8 matches en Pro B, 11,8 pts à 53,4%, 3,8 rebonds, 19,8 mn/match), retournant en Hongrie pour remporter le titre avec Szolnoki.

« Je n'avais pas conservé Jarrod Jones pour une question de profil, ses qualités de joueur n'étaient pas en cause» , se souvient Fabien Romeyer, l'entraîneur de Vichy à l'époque (aujourd'hui à la tête d'Aix-Maurienne). « En ProB, on doit faire face à des petits pivots, massifs. On avait pris Jarrod pour le poste 5 et il était en difficulté en défense. J'avais hésité sur la décision à prendre. Par la suite, j'ai regretté de ne pas l'avoir conservé. J'aurais pu décaler un autre joueur et l'utiliser autrement. On voyait son talent, ses qualités de scoreur et son potentiel ».

Une sacrée ascension

« Humainement, je n'ai que de bons souvenirs de Jarrod, ajoute Fabien Romeyer. C'est un joueur qui se fond facilement dans un collectif. Pas forcément un leader, mais un garçon sans problème ». Recruté à l'époque pour 70.000 dollars annuels dans le massif central, Jarrod Jones a fait du chemin depuis. Rémunéré aux alentours de 250.000 dollars en Turquie, Jones, cet été, aurait reçu des offres supérieures à 600.000 billets verts (du côté du Zénit St Petersbourg, du Lokomotiv Kuban et d'écuries espagnoles notamment). C'est finalement Monaco qui a eu donc les faveurs de l'ancien Cardinal de Ball State. Pour un salaire semble-t-il inférieur de 30 à 40%, mais l'assurance d'une belle exposition pour la suite de sa carrière et un cadre de vie rêvé pour les siens (Jarrod Jones est jeune papa). Avec la signature de Jones, Monaco boucle son recrutement. La Roca Team de Sasa Filipovski est rentrée hier d'un stage de deux semaines à Bormio, en Italie.

Jarrod Jones avait signé un festival contre l'ASM le 7 février dernier avec Karsiyaka (21 points, 5 rebonds). Monaco n'avait pas oublié.
Jarrod Jones avait signé un festival contre l'ASM le 7 février dernier avec Karsiyaka (21 points, 5 rebonds). Monaco n'avait pas oublié. BCL

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.