“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Monaco, place à la demie !

Mis à jour le 27/05/2018 à 05:17 Publié le 27/05/2018 à 05:17
Cette fois, c'est D.J. Cooper qui a pris le dessus sur Elie Okobo. La Roca Team a toujours contrôlé au Palais.

Cette fois, c'est D.J. Cooper qui a pris le dessus sur Elie Okobo. La Roca Team a toujours contrôlé au Palais. PQR Sud/Ouest

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Monaco, place à la demie !

La Roca Team, totalement retrouvée en défense, a imposé sa supériorité dans le Béarn. Les hommes de coach Z affronteront le Limoges CSP en 1/2, au meilleur des cinq manches

Une Roca Team avertie ne tend pas la deuxième joue. Passés tout près d'une énorme désillusion mercredi sur leur parquet de Gaston Médecin (99-97) après avoir laissé une balle de match aux Palois portés par un ahurissant Elie Okobo (44 points), les Monégasques ont très solidement rectifié le tir, hier soir, en Béarn. Les voilà qualifiés en deux manches sèches pour les demi-finales. C'est mieux que l'an dernier où la Roca Team, déjà leader de la saison régulière, s'était fait sortir par Villeurbanne au même stade de la compétition. Ce Monaco, lancé, qui pourrait récupérer Gerald Robinson pour les demi-finales, partira favori face au Limoges CSP, qui a éliminé Dijon en deux manches également.

Hier dans le Béarn, c'est simple, Pau n'a jamais mené au score. Ce sont au contraire les hommes de coach Z qui ont démarré pied au plancher pour mener 8-0 après moins de trois minutes et ainsi aborder la suite des événements avec une assurance certaine. Kikanovic retrouvait toute sa patte dessous, D.J. Cooper alignait les caviars, Lacombe se comportait encore en patron et Monaco contrôlait.

Concentrés sur tous les aspects défensifs, les Monégasques, très partageurs avec neuf éléments entre 3 et 8 points à la pause, n'ont jamais laissé le moindre suspense. +5 à la 10e , +13 à la pause après un 3 pts au buzzer de Rudez (36-49), le plus dur était fait dans un Palais des sports chauffé par 6000 fans qui y croyaient toujours.

Ekobo, dernier rush

Pourtant, Pau ne va pas désarmer aussi simplement. Pour ce qui semble être leur dernier match de la saison, les Béarnais, relégués à -15 logiquement (44-59, 24e) vont trouver une flamme qui ravive le brasier. Très discret jusque-là car séquestré comme jamais par la défense rouge, Elie Okobo trouve le moyen d'enchaîner 11 pts en moins de 2 minutes. Le match n'est plus le même (55-64, 27e). C'est là que la Roca Team, boostée par un Lacombe au four et au moulin, un Chris Evans exemplaire malgré sa blessure à l'abdomen, un Georgi Joseph énorme de détermination, calme sauvagement l'Elan Béarnais avec un 10-0 bien expédié. Parfaitement dans ses baskets, la Roca Team du capitaine Amara Sy peut ainsi basculer dans le dernier quart avec une marge consistante, 17 points d'avance, pour s'éviter d'ultimes frayeurs.

Malgré un dernier léger retour de Pau à 69-82 (34e), les Azuréens ont contrôlé ce dernier quart en puisant de la conviction jusqu'au bout des rotations.

Sy vaillant capitaine.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.