Rubriques




Se connecter à

Monaco n’a pas plaisanté

A l’énergie, la Roca Team a attendu les trois dernières minutes pour faire la différence contre Fos Provence. Avec un Yakuba Ouattara (29 pts) aussi revanchard que stratosphérique

François Paturle Publié le 10/02/2019 à 10:07, mis à jour le 10/02/2019 à 10:07
Portée par un Yakuba Ouattara  déchaîné et dans tous les bons coups, la Roca Team a fini par faire plier une valeureuse équipe de Fos Provence. Une 3e victoire d’affilée pour l’ASM.
Portée par un Yakuba Ouattara déchaîné et dans tous les bons coups, la Roca Team a fini par faire plier une valeureuse équipe de Fos Provence. Une 3e victoire d’affilée pour l’ASM. Jean-François Ottonello

Cette fois, Monaco y est presque, dans le Top 8, dans cet embouteillage du milieu de tableau dont la Roca Team a envie de s’extraire le plus rapidement possible pour rejoindre les hauteurs avec vue... Trois jours après la grosse gifle reçue à Vilnius en EuroCup (68-90), l’ASM Basket a montré contre Fos ce qui était attendu, c’est-à-dire du caractère et cet esprit d’équipe qui n’avait pas transpiré dans la capitale lituanienne. Résultat, la Roca Team signe une 3e victoire d’affilée en Jeep Elite - ce qui ne lui était encore jamais arrivé cette saison - et reste invaincue lors de cette phase retour qui débute beaucoup mieux que la rentrée hésitante du mois d’octobre. Pourtant, l’infirmerie est toujours bien remplie (Paul Lacombe, Gerald Robinson, Amara Sy), mais la Roca Team s’est trouvé hier soir des garçons capables de sonner la révolte.

Cela a commencé par Jarrod Jones (5-0 après 2 minutes), visage fermé et aussi désireux d’effacer Vilnius... Et Yakuba Ouattara, gros cœur à l’ouvrage, n’a pas tardé à enclencher son festival, d’abord en duel avec Malik Hairston, la gâchette US de Fos, puis sans rival hier soir au niveau de l’adresse et du volume de jeu (29 pts, mais aussi 6 rebonds et 4 passes). Kikanovic assurant - comme d’habitude, ou presque - sa grosse part de travail dans la peinture, la Roca Team est parvenue à créer un premier break juste avant la pause (43-33). Dominé au rebond, et dans l’impact physique, Fos Provence, fidèle à ses vertus, a cependant trouvé les solutions (à l’image de Lewis, Hairston, Athineou, Pelos...) pour revenir sur les talons monégasques. L’ASM encaissait un 10-0, Fos fondait sur la Roca Team, et reprenait même les commandes sur un dunk de Varnado (60-62). Stupeur à Gaston-Médecin... Le moment choisi par l’ASM pour sortir la grosse défense maison, avec pressing intense sur le porteur. Les jambes étaient un peu lourdes, mais le mental, cette fois, irréprochable. Kikanovic a fait jouer son métier, Needham s’est battu et a distribué les caviars, tout le monde s’est donné au rebond, à l’image de Gladyr, et Fos a alors reculé. Avant que Ouattara, décidément intenable, n’assène les dernières flèches fatales.

 

Un gros soulagement pour l’ASM de coach Filipovski.

29

L’ASM a étouffé Fos en défense...
L’ASM a étouffé Fos en défense... J.F. Ottonello.

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.