“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Monaco, le sixième sens ?

Mis à jour le 23/03/2019 à 10:01 Publié le 23/03/2019 à 10:01
Kikanovic à l’assaut du cercle sous les yeux de Yeguete et Eito : 9 mois après la finale perdue, l’ASM retrouve le MSB à G-Médecin.	(Ph. J.F.-O.)

Monaco, le sixième sens ?

Dans la revanche de la finale 2018, face au Mans, la Roca Team va viser une sixième victoire d’affilée en Jeep Elite. Histoire de poursuivre la remontada sous les ordres de Sasa Obradovic

Les bonnes ondes, Monaco court après depuis le début de saison. Ce n’est pas que Sasa Obradovic, avec son charisme et son autorité, soit arrivé comme le messie... mais presque. Les cinq victoires d’affilée en Jeep Elite ont de quoi faire miroiter une fameuse sixième levée, aujourd’hui à Gaston-Médecin (18h30), face au champion en titre manceau. Sauf que la défaite en Coupe de France face à Villeurbanne, samedi dernier (86-101), est venue rappeler que rien ne sera donné sur le chemin du retour au premier plan.

« On ne peut pas construire une grande équipe en quelques semaines, il faut un peu plus de temps », rappelle Yakuba Ouattara, le plus fort face à l’ASVEL (23 pts). « Le coach a instauré un nouveau degré d’exigence. Nous, les joueurs, nous faisons en sorte d’être à la hauteur. Il y a un gros travail de fait au quotidien, que ce soit technique, tactique ou physique », note l’international, très en réussite actuellement. Avec le retour sur le rocher de Dee Bost à la mène, et un effectif au complet (hormis Amara Sy), l’ASM a ce qu’il faut pour ne plus perdre de temps en route. Bost, Robinson, Ouattara, Z. Jones et Lacombe à l’arrière : s’il y a un problème à gérer, c’est plus dans l’abondance de talents !

Cruel souvenir

Pareil dessous : comment ne pas viser haut avec un trio Buckner-Kika-Jones pour tenir la baraque ? La 2e place - l’objectif avoué du club avant les play-offs - n’est plus qu’à une longueur (Pau). Face au MSB champion en titre, cruel pourfendeur du rêve monégasque la saison passée lors de la 5e manche de la finale sur le Rocher, la poursuite de la remontada aurait forcément un goût particulier. Qualifié dimanche dernier pour la finale de la Coupe, ce MSB 2019 joue gros, aussi. Seulement 9e, le champion a déjà grillé pas mal de jokers sur la route du Top 8 et des play-offs. La montagne Fall (2,21m) n’est plus là pour faire de l’ombre à tout le monde. « Le Mans joue avec un gros cœur, méfiance, ils seront toujours là dans les grands rendez-vous », observe Yak Ouattara. Vrai : le MSB de Barthechecky garde le profil d’une escouade capable de hausser le niveau. Face à Levallois, le duo Clark - Eito (22 et 20 pts) a su guider le MSB. Dans la peinture, W. Yeguete porte toujours la flamme. Depuis deux journées, Le Mans s’est fait prêter Kendrick Ray par le Maccabi Tel Aviv, de quoi restaurer le danger sur les lignes arrières. Le MSB reste ainsi sur une victoire probante sur l’ASVEL en Jeep Elite (89-83), avec 18 points de Kendrick Ray, 17 de ‘’Juice’’ Thompson et 14 de l’intérieur Richard Hendrix.

Le MSB va mieux, ça se voit.

A Monaco de montrer qui est le patron à la maison.

L’AS Monaco Basket a reçu hier soir la bonne nouvelle : son entraîneur Sasa Obradovic a été officiellement qualifié par la Ligue nationale de basket, et il pourra donc diriger son équipe tout à fait normalement sur le banc aujourd’hui. Le technicien serbe, élu meilleur entraîneur de l’EuroCup en 2018, arrivé sur le Rocher fin février, devait attendre le feu vert de la Commission d’équivalence des diplômes, laquelle dépend du Ministère des sports.

Ce feu vert est arrivé ce vendredi après-midi, après quoi la LNB (Ligue de Basket) a pu procéder à la qualification de Sasa Obradovic. Enfin !


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct