“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Monaco, la chute

Mis à jour le 26/01/2020 à 10:24 Publié le 26/01/2020 à 10:23
Rude soirée pour J.J. O’Brien, Paul Lacombe et l’ASM qui peut perdre son fauteuil de leader aujourd’hui en cas de succès de l’ASVEL. Paul Lacombe pourrait souffrir d’un doigt cassé.

Rude soirée pour J.J. O’Brien, Paul Lacombe et l’ASM qui peut perdre son fauteuil de leader aujourd’hui en cas de succès de l’ASVEL. Paul Lacombe pourrait souffrir d’un doigt cassé. J.F. Ottonello

Monaco, la chute

Privée de Buckner, puis de Lacombe, la Roca Team a subi la loi de Boulogne-Levallois

Treize. C’est le chiffre maudit pour les superstitieux. Ce samedi soir, il a porté malheur à la Roca Team qui voit sa belle série de 12 victoires consécutives en Jeep Elite stoppée net. Sans Eric Buckner touché à la cheville et rapidement privé de Paul Lacombe blessé au doigt, la « mission 13 » s’annonçait compliquée. Elle l’a été. C’était prévisible, le pivot des Métropolitains, Chikoko profite de l’absence de Buckner pour mettre la main sur la raquette avec 6 points et 3 contres en 7 minutes. Ouattara répond aux locaux par un tir longue distance et la Roca Team reprend les devants (8-11, 7e). Dans un premier QT intense les hommes de Sasa Obradovic gardent un petit avantage (11-13)

Sané bouscule la défense francilienne par son activité, bien secondé par Yeguete qui se distingue avec 7 rebonds pris en 9 minutes sur le parquet. Privé de Chikoko et ses fautes, Boulogne-Levallois reste au contact grâce à ses jeunes, Février et Roos, efficaces à 3-points. Mais le meneur US, Dee Bost, sort de sa boîte et enchaîne sur la ligne des LF pour laisser Monaco en tête (30-32).

Rien ne va plus

Dès le retour des vestiaires, les Métropolitains resserrent leur défense et malmènent Monaco. Chikoko continue son chantier avec 9pts dans le QT3. Obradovic, furieux sur son banc, enchaîne les temps-mort mais l’écart se creuse (34-36, 23e puis 45-40, 26e). Pis, en fin de période, l’entraîneur serbe prend une technique après celle reçue par Bost. Boulogne-Levallois prend le large en fin de QT (54-47). Après avoir encaissé 30 points à la pause, la défense de la Roca Team ne répond plus (50 pts pris en 2e MT). Gênés par les nombreuses balles perdues et les fautes, les monégasques voient l’écart grimper à 12pts (66-54, 34e). Malgré un retour à 5 points grâce à O’Brien et ses 8 points de suite (70-65, 37e), la messe est dite pour les rouge et blanc

Cela faisait 84 jours que la Roca Team n’avait pas connu la défaite en championnat (le 2 novembre au Mans). Monaco devra maintenant hausser son niveau dès cette semaine en EuroCup contre Vilnius puis à la maison contre Boulazac. Et ce dimanche, l’ASVEL peut reprendre son trône en cas de victoire à Cholet. Une journée à oublier.

Yakuba Ouattara (arrière de Monaco) : « On a mal entamé le match et on n’a pas su casser leur rythme. Quand cette équipe de Levallois est en confiance, elle est très dangereuse. Malgré les absences, on doit faire mieux. Les matches s’enchaînent pour passer à autre chose. »

Sasa Obradovic (coach de Monaco) : « Je ne veux pas entendre parler de fatigue. Ce soir on mérite de perdre car on est en-dessous du niveau exigé. Et dans le combat, on a été battus. L’absence de Buckner nous pèse car il apporte beaucoup dans la raquette. Son physique est un vrai plus. On perd peut-être Lacombe qui aurait le doigt cassé, c’est dur. »


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.