“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Monaco imperturbable

Mis à jour le 09/02/2020 à 11:26 Publié le 09/02/2020 à 11:26
15 points et 15 rebonds pour Yak Ouattara : un double-double détonnant dans le Nord.	(Ph. C. Dodergny)

Monaco imperturbable

La Roca Team a mis le turbo en seconde période pour déborder Gravelines au Sportica

Face au mal-classé nordiste, la troupe de Sasa Obradovic s’est appuyée sur une grosse défense et un dernier quart-temps ultra-offensif pour poursuivre sa dynamique.

Il y a 3 000 kilomètres qui séparent le dôme Sinan Erdem d’Istanbul au Sportica de Gravelines, mais pour les Monégasques peu importe où ils voyagent, ils récoltent toujours des lauriers. Trois jours après le gros coup réalisé en Eurocoupe face à Galatasaray (79-91), l’ASM poursuit sa moisson de victoires. Dominatrice au rebond, la Roca Team a pu compter sur l’ensemble de son collectif - 6 joueurs à 10 points et plus - pour consolider sa place de dauphin.

Conscient de l’urgence face à aux résultats en berne, Gravelines-Dunkerque s’est révolté et a livré un match de guerriers du début à la fin, mais cela n’a malheureusement pas suffi.

Au bout de l’effort

Aux top scoreurs Dramé et Thompson, l’AS Monaco trouvait son salut dans un premier temps par Sané et Bost (17-17, 8e). À l’instar d’un Cole qui passait complètement au travers de sa première période avant de se sublimer, la Roca Team faisait preuve de maladresses, insistant à longue distance malgré des échecs récurrents (26-21, 15e). Il fallait alors un gros temps-fort impulsé par Buckner et O’Brien afin de rétablir la situation (33-35, 18e). Ce tandem régnait de main de maître dans le 3e quart-temps, où les Monégasques arrivaient enfin à se libérer pour doucher l’enthousiasme local (40-46, 26e). Et comme Ouattara était dominant sous le panier, prenant de précieux rebonds, les joueurs de la Principauté étaient dans les clous dans son tableau de marche, assénant un 13-0 salvateur (47-50, 28e ; 47-63, 32e). Le trou était fait et les Maritimes finissaient par complètement lâcher (56-77, 36e). Un peu de répit ne fera pas de mal désormais aux Monégasques, qui ont fini la rencontre sur les rotules.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.