“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Monaco, Fos à franchir

Mis à jour le 07/12/2018 à 05:01 Publié le 07/12/2018 à 05:01

Monaco, Fos à franchir

Pour la reprise, la Roca Team doit se dépêtrer du piège de Fos-sur-Mer ce soir

Partis en bus par l'autoroute, hier après-midi, les Monégasques sont arrivés à Fos. En pleine tourmente des gilets jaunes, la rencontre de ce soir (20h) a bien été maintenue.

La petite Halle des sports Parsemain est d'ailleurs à guichets fermés : Fos Provence est un promu qui vend chèrement sa peau, et sa dernière victoire à Gravelines avant la trêve (90-81) a renforcé sa posture de candidat très crédible au maintien.

Si Kirksay et Burrows, blessés, manquent toujours à l'appel, l'arrière-shooteur Ron Lewis (16,1 pts) tient parfaitement son rôle. Le pari du gros CV, Malik Hairston (ancien arrière des Spurs en NBA et de Milan en Euroligue, qui restait sur une année sans jouer) fonctionne aussi. À l'intérieur, le vétéran du championnat Mamadou Dia (40 ans, 13e saison à Fos et première en Jeep Elite) symbolise l'esprit club fosséen. Aboudou (ex-ASM) sera motivé... Sous les ordres de Rémi Giuitta, le plus petit budget a déjà accroché Boulazac, Bourg et Gravelines à son blason.

A Monaco, le bilan actuel en Jeep Elite est largement en dessous des prévisions. En attendant un remodelage de l'effectif (voir ci-contre), Joseph (genou) et Loubaki (adducteurs) ont rejoint Sy et Robinson sur la liste des blessés. Pas simple. A six journées de la fin des matches aller, la Roca Team ne peut plus perdre de temps si elle veut défendre sa Leaders Cup en février prochain. « On n'a plus de joker », résume Yak Ouattara, qui rentre avec Paul Lacombe d'une qualification avec les Bleus pour la Coupe du monde. « On se méfie de Fos, qui ne lâchera rien à domicile. Depuis le début de saison, on a beaucoup de blessés, mais je ne suis pas inquiet. On travaille beaucoup et bien. On va aller crescendo. Il faut d'abord essayer d'équilibrer notre bilan ».

Le finaliste du dernier championnat pourra compter sur un Kikanovic reposé : pour la 1ère fois depuis 10 ans, l'international bosnien a fait l'impasse sur la sélection.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct