“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Monaco force 7 !

Mis à jour le 02/04/2019 à 10:28 Publié le 02/04/2019 à 10:28
Le meneur de jeu Dee Bost et la Roca Team s’imposent pour la septième fois de suite en championnat avec ce succès face à Châlons-Reims malgré une fin de match difficile (93-86).

Le meneur de jeu Dee Bost et la Roca Team s’imposent pour la septième fois de suite en championnat avec ce succès face à Châlons-Reims malgré une fin de match difficile (93-86). PQR/l’Union de Reims

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Monaco force 7 !

Le compteur à points tourne à plein régime.

Le compteur à points tourne à plein régime. Et la série de victoires s’allonge. Sept d’affilée. Tout va bien pour la Roca Team. Pour autant, hier soir à Châlons-en-Champagne, le début de partie fut plutôt équilibré. Mais les rares fois où les hommes de Cédric Heitz sont passés devant, Morin ou Jones sortaient un tir primé pour remettre les pendules à l’heure, dans un premier quart-temps finalement enlevé (22-27).

Plus agressive, mieux organisée défensivement, la Roca Team a poursuivi sur son rythme. Avec à la baguette, un énorme Paul Lacombe (16 points, 86 % de réussite), qui a presque tout bien fait, hier soir. Si les Monégasques ont toujours mené au score ensuite, ça n’empêchait pas le coach Sasa Obradovic, debout dans sa zone technique, de gesticuler dans tous les sens, hurler ses consignes, mettre la pression sur le corps arbitral, quitte parfois même à rentrer sur le parquet.

Signe d’une certaine sérénité, Obradovic s’est offert le luxe de s’asseoir. Pas longtemps, on vous rassure. Juste le temps pour Kikanovic de servir magnifiquement Lacombe, sous le panier (43-56), et de voir ses joueurs boucler le troisième quart-temps devant (57-68).

Pour autant, la fin de partie fut beaucoup plus animée. Et un suspense s’est mis à poindre lorsque les Monégasques ont eu un trou d’air. Plus de trois minutes se sont même écoulées avant qu’ils ne marquent dans le dernier quart-temps. Et pendant ce temps-là, Baron, sur lancers-francs, faisait renaître un espoir chez les siens (68-71). S’ils revenaient à égalité à (74-74) et offraient une belle résistance, les joueurs de Châlons-Reims ont ensuite pris un coup sur la tête, pas aidés par des pertes de balle évitables.

Après les exclusions de Dee Bost et Passave-Ducteil pour une poussette, Kikanovic, Robinson ou Ouattara se chargeaient de remettre les leurs dans le droit chemin. Celui de la victoire. La septième d’affilée en championnat. La quatrième depuis l’arrivée d’Obradovic.

Pas mal.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.