“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Monaco : éviter les frayeurs

Mis à jour le 29/09/2018 à 05:15 Publié le 29/09/2018 à 05:15
A Boulazac, Paul Lacombe et les Monégasques aimeraient asseoir  rapidement leur supériorité.

A Boulazac, Paul Lacombe et les Monégasques aimeraient asseoir rapidement leur supériorité. Jean-François Ottonello

Monaco : éviter les frayeurs

Un shoot au buzzer fatal à la 1re journée (Slaughter, ASVEL), puis un move providentiel à 30 secondes de la fin de Paul Lacombe (15 d'évaluation) pour la première victoire de la saison à Pau, jeudi soir… Si le début de saison monégasque se joue dans un mouchoir, la Roca Team espère prendre le bon wagon ce soir au Palio de Boulazac (20 h).

Un shoot au buzzer fatal à la 1re journée (Slaughter, ASVEL), puis un move providentiel à 30 secondes de la fin de Paul Lacombe (15 d'évaluation) pour la première victoire de la saison à Pau, jeudi soir…

Si le début de saison monégasque se joue dans un mouchoir, la Roca Team espère prendre le bon wagon ce soir au Palio de Boulazac (20 h). « Il faut être réaliste, on se cherche encore. En ce moment on gagne plus sur nos qualités de cœur, d'abnégation, que sur la qualité du jeu déployé », note Paul Lacombe. « Avec les blessures (ndlr : Sy, Ouattara, Joseph) et les départs, nous ne sommes plus que 3 joueurs de la saison passée (Kikanovic, Robinson, Lacombe). Il faut refaire les automatismes, ça n'arrive pas du jour au lendemain ».

Dans ces moments un peu compliqués, où l'adresse lointaine fait défaut (5/21 à 3 points en deux journées), la Roca Team peut compter sur un Kikanovic en pleine forme (25 points face à l'ASVEL, 16 points et 15 rebonds face à Pau).

« Kika nous fait un bien énorme. Gerald et moi, on peut apporter plus, j'en suis convaincu », ajoute l'arrière international de l'ASM. « En attendant des jours meilleurs, la seule chose qui compte aujourd'hui, c'est de gagner. On a pas mal de joueurs qui découvrent la Jeep Elite. La volonté est là. On va monter en régime petit à petit, ça, j'en suis convaincu ».

Face à un Boulazac, vainqueur du Portel à la première journée (82-57) puis battu à Dijon (66-83), ce Monaco du début de saison n'a donc pas la marge qui était la sienne l'an passé. « Il faut faire attention », glisse Lacombe . « On a beaucoup plus à perdre qu'eux. A nous d'aborder la rencontre dans le bon ordre. Si on est vigilants du début à la fin, sérieux, appliqués, ça doit pouvoir passer ».

Dans les rangs du BBD, le petit meneur canadien Kenny Chery (14 pts) et l'ancien arrière de Pau Rémi Lesca (6 passes) mènent pour l'instant la danse. Miraculé de la saison passée (sauvé en Jeep Elite du fait du refus d'accession notifié à Blois), Boulazac est désormais coaché par Thomas Andrieux. Les trois anciens Antibois (Nicolas De Jong, Akil Mitchell et Nanta Diarra) forment un trio intéressant dans la peinture. Gare aussi à l'ancien scoreur du HTV, Raymond Cowels. Encore un match destiné à se jouer sur la dernière possession ? 48 heures après le Palais des Sports palois, Monaco espère se faire moins de frayeurs en Dordogne. Mais sans réelles garanties pour l'instant.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct