“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Monaco écrase l'ASVEL et s'offre un match 4 à la maison ce samedi soir

Mis à jour le 21/06/2019 à 10:12 Publié le 21/06/2019 à 10:00
Kikanovic au combat  : l’ASM est relancée.

Kikanovic au combat : l’ASM est relancée. Jean-François Ottonello

Monaco écrase l'ASVEL et s'offre un match 4 à la maison ce samedi soir

L’ASM a écrasé l’ASVEL pour revenir à 1-2 dans la série. Rendez-vous ce samedi pour le match 4 de la finale du championnat de France

La magie des play-offs a éclaboussé le stade Louis-II... Les 3.000 spectateurs aux couleurs de la Roca Team n’ont pas regretté leur soirée. "Ici, ici, Monaco, a scandé la salle!"

Dominée lors des deux premières manches à Villeurbanne, la Roca Team a renversé la table pour sortir une première mi-temps de rêve et écraser l’ASVEL. Monaco reste en vie, Monaco n’est plus mené que 2-1 et recevra donc encore demain soir (20h30) pour tenter de revenir à 2-2. Quel spectacle, quel contraste... Monaco avait promis de mettre tout son orgueil dans la bataille. Les hommes de Sasa Obradovic ont ausi sorti le (très) grand jeu.

Le vent
a tourné

D’entrée (sous les yeux du président de l’OL, Jean-Mchel Aulas, mais pas du président Tony Parker), la Roca Team a imprimé un rythme d’enfer et mis l’ASVEL sous l’éteignoir. Le tableau des deux premières manches, c’était la Roca Team en souffrance face au tank villeurbannais. Hier, l’ASVEL s’est trouvée largement étourdie et dépassée par la vitesse d’execution de la Roca Team.

Quand Dee Bost s’est tordu la cheville (sans gravité) en seconde période, la salle a scandé son nom. Normal, le meneur américain a été grand, aussi impérial à 3-pts qu’explosif et inspré dans le jeu. C’est lui, Dee Bost, qui a repoussé l’ASVEL dans les cordes dans le QT2 avec une série de 3 missiles primées d’affilée (42-26, 18e).

Étouffée, méconnaissable, l’ASVEL de Kahudi a subi le jeu en mouvement et les drives incessants de la Roca Team vers le cercle. Monaco a jailli de partout, défendu avec un cœur énorme (52-30 à la pause) et quand Dee Bost a glissé son lay-up au buzzer du 3e QT, l’affaire avait déjà tourné à la démonstration (80-52, 30e).

Dans la tête des deux équipes, à l’image du banc éteint de l’ASVEL, on était ensuite déjà dans la 4e manche. Gerald Robinson, Yak Ouattara, Paul Lacombe, Elmedin Kikanovic, Dee Bost, Zeek Jones... On a retrouvé les cadres monégasques.

"On ne se reconnaît pas, ce n’est pas nous, on est presque choqués par ce qu’on voit", disait Paul Lacombe avant ce 3e épisode. "On verra qui sont les bonhommes".

La Roca Team sait désormais qu’elle a les moyens de percer le cuir de cette équipe lyonnaise. Villeurbanne n’est toujours qu’à une victoire du trophée, mais ce matin, le vent de cette finale ne souffle plus tout à fait dans le même sens.

L’ASM a remporté les 6 derniers quarts temps de cette finale. Oui, c’est la magie des play-offs. Le speaker pouvait même se permettre d’annoncer l’ouverture de la billetterie pour le match 4 à 3 minutes de la fin. À Samedi!


BILLETTERIE

Match 4, ce samedi à 20h30 : ouverture des guichets à Gaston-Médecin, ce venredi de 10h à 18h. Samedi dès 12h. En ligne ce vendredi dès 12h sur asmonaco.basketball


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.