“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Monaco, cap sur la finale !

Mis à jour le 07/06/2019 à 10:26 Publié le 07/06/2019 à 10:25
Kikanovic, héros très précieux dans la peinture.

Kikanovic, héros très précieux dans la peinture. Manu Vitali/Dir Comm

Monaco, cap sur la finale !

Ballotté par la JDA hier soir, Monaco s’en est finalement sorti sur un panier à trois points de Lazeric Jones (78-81), après avoir effacé un retard de 17 points

Auteur de deux démarrages parfaits à la maison, la Roca Team a cette fois souffert dans un palais des Sports dijonnais rempli à ras bord (4750 spectateurs), mais a retrouvé ses vertus et assuré l’essentiel : se qualifier pour se reposer un peu avant la grande finale qui débutera le 15 juin, en espérant que la série entre l’Asvel et Nanterre s’allonge.

Dès l’entame, Laurent Legname tente un coup en incorporant Kinsey et Loum dans son cinq. Un coup gagnant puisqu’après avoir mené 5-2 grâce à Ouattara et Dee Bost, Monaco prend la foudre. Loum et Kinsey jouent les artilleurs longue distance et Ware fait des dégâts à l’intérieur (19-5, 6e). L’entrant Kikanovic fait alors du bien pour juguler l’écart (25-14, 10e). Mais la JDA poursuit son travail de sape, et Lacombe en paye le prix avec sa 3e faute de manière précoce (13e).

Sur la ligne des lancers, Dijon fait monter son avance à +17 (37-20, 16e), mais la Roca Team hausse alors le curseur en défense. Kikanovic, dans tous les bons coups (12 points, 5/6 à la pause), ramène son équipe à -7 (41-32, 19e). Revenue sous la barre des dix points, la Roca Team sait qu’elle doit redouter un nouveau coup de chaud du public.

Gladyr décisif

Holston et Chassang tentent bien d’initier celui-ci (53-40, 25e), mais grâce à sa défense, Monaco va revenir. Elmedin Kikanovic est précieux, tout comme Sergii Gladyr qui marque 8 points en trois minutes et se souvient qu’il avait pris feu ici la saison dernière, avec un 9/10 à 3 points (58-57, 30e).

On tombe alors dans le grandiose, Dee Bost met Monaco devant, mais Axel Julien répond par un panier à 9m puis un autre avec la planche (64-62, 33e) ! ça se répond coup pour coup, Dijon prend quatre points d’avance (69-65), mais Monaco dégaine un 9-0 en profitant d’une technique contre Ware, et d’une antisportive contre Holston (69-74, 37e). End of game, nous direz-vous ? Pas encore, car le MVP de la saison va chercher l’égalisation à 1’23’’ de la fin (78-78). Juste avant que Lazeric Jones ne mette le tir de la gagne et que Paul Lacombe vienne chercher le dernier rebond.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct