“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Monaco, ça vole haut !

Mis à jour le 15/02/2020 à 11:30 Publié le 15/02/2020 à 11:30
Norris Cole dans ses œuvres face à Cordinier.

Norris Cole dans ses œuvres face à Cordinier. Manu Vitali/Dir Comm

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Monaco, ça vole haut !

La Roca Team a largement dominé Nanterre. Place au gros choc contre Dijon aujourd’hui

La Coupe de la Ligue à la sauce basket fait encore le plein à la Disney Arena... Et ce n’est pas demain que la LNB mettra un terme à cette épreuve dont la formule (un Top 8 sur trois jours) ajoute du piment au spectacle.

Hier, tous les favoris ont gagné. Villeurbannne, Boulogne, Dijon et Monaco se sont baladés. Les demi-finales, aujourd’hui, promettent de drôles d’empoignades. Monaco va bien, très bien même. Certes, Paul Lacombe (doigt cassé) doit encore se contenter de l’échauffement. Mais la machine tourne rond et les individualités se régalent.

Mangé au rebond (41-23), dominé dans tous les secteurs ou presque, Nanterre a eu du mal à faire illusion dans ce quart de finale face à une Roca Team qui n’a connu aucun retard à l’allumage. D’entrée, Eric Buckner a fait de la peinture son territoire, renvoyant T. Smith avec deux fautes sur le banc. Norris Cole imprimait le tempo de la transition face à des Nanterriens punis à la moindre occasion. Pantzar et Sané sévissaient aussi. Et puis Yakuba Ouattara, l’homme du match, a sorti les tours de magie... Dunks monstrueux, 3-pts électriques, le natif de Lyon a retrouvé la forme de son année pré-Brooklyn, voire mieux encore. Rélégué à - 10 (41-31), Nanterre a surtout pu compter sur son adresse lointaine (Moore, Bouquet, Chery...) pour ne pas couler trop vite. Insuffisant pour inquiéter une Roca Team loin devant (61-48 sur un T3 de Dee Bost) et qui s’est contentée de gérer sur la dernière période, Yak Ouattara, dans ses baskets roses, achevant son tableau de MVP (22 pts, 7 rebonds).


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.