“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Monaco, ça reprend Tillie : L’Euroligue m’a endurci

Mis à jour le 05/08/2019 à 10:03 Publié le 05/08/2019 à 10:03
(Ph. AFP)

Monaco, ça reprend Tillie : L’Euroligue m’a endurci

Le vice-champion de France retrouve cette semaine le chemin de l’entraînement. Seuls Dee Bost, Yak Ouattara et Eric Buckner font toujours partie de la Roca Team de Sasa Obradovic

Coach Sasa Obradovic voulait la majeure partie de son effectif constituée avant le départ en stage pour Bormio : c’est chose faite, puisque les 8 signatures de l’été, + un intérieur français attendu les jours prochains, vont constituer un noyau dur de travail dans les Alpes italiennes.

En ce qui concerne le choix du 6e étranger (hors JFL, les joueurs formés localement), Obradovic laissera en revanche couler un peu de temps. « Les premiers entraînements me permettront de mieux cerner nos besoins ».

D’entrée, avec la prolongation du ‘’boss’’ Dee Bost début juillet, le mercato monégasque avait envoyé un signal fort. La suite a été à l’avenant. Les signatures de Kim Tillie, intérieur estampillé Euroligue, du shooteur canado-jamaïquain Dylan Ennis (élu dans le 2e meilleur cinq de l’EuroCup 2019 avec Andorre), de Will Yeguete, le meilleur manceau la saison passée, ne mentent pas. Battue sur le fil en finale par l’ASVEL en juin dernier, à l’issue d’une série homérique, la Roca Team veut encore se donner les moyens de bousculer voire dépasser l’ogre villeurbannais. Si le pivot explosif Eric Buckner et ‘’monsieur dunk et 3-pts’’, Yak Ouattara, ont été prolongés (malgré les sollicitations extérieures), la Roca Team change assez largement de visage. Obradovic voulait des joueurs dans la force de l’âge, en pleine forme physique. Monaco a mis le prix. Avec l’ambition de viser très loin en Jeep Elite et en EuroCup, il faudra tenir la cadence. Le regret concerne sans doute le départ pas encore officiel, mais déjà acté dans les têtes, de Paul Lacombe. Obradovic n’a pas caché qu’il aurait aimé garder son arrière international, créateur et boosteur du jeu.

« Paul avait envie d’une nouvelle expérience, il faut respecter cela », glisse Obradovic. Actuellement en pleine préparation pour la Coupe du monde avec l’EDF, Lacombe pourrait s’engager dans une écurie d’Euroligue.

Le profil du nouvel ailier US, JJ O’Brien, créatif et présent dans beaucoup de secteurs, rappellera peut-être un peu celui de Lacombe.

Or, O’Brien et le nouveau meneur back-up de Dee Bost, Anthony Clemmons (pas encore 25 ans), évoluaient ensemble la saison passée à Astana en Ligue VTB. « On achète aussi leur bonne entente, sur et en dehors du parquet », glisse Obradovic.

« Sur le papier, je pense que l’on aura une équipe plus forte que la saison passée, glisse le coach serbe. Il conviendra avant tout de le prouver ».

Les matches amicaux, programmés face à de grosses écuries, donneront une première indication. F.P.

5-6 août : arrivées des joueurs en Principauté.

6-8 août : examens médicaux, tests de condition physique.

9 août : 1er entraînement.

10 août : départ pour le stage de Bormio.

10-25 août : stage de préparation à Bormio, Italie.

24 août : match amical face à Galatasaray.

25 août : match amical face à Efes Pilsen.

30 août : match amical à Berlin face à l’Alba.

1er septembre : match amical à Berlin face à Mitteldeutscher.

3-9 septembre : Gloria Cup à Antalya, Turquie.

Groupe A : Turk Telecom, Koleji, Unics Kazan.

Groupe B : Tofas, Besiktas, AS Monaco

Coupe de France : Le Mans - ASM 17/09

1ère journée de Jeep Elite : Monaco - Gravelines le 21 septembre (20h45).

En 2016, il disputait le Final Four de l’Euroligue avec Vitoria et les JO de Rio avec l’équipe de France... L’année suivante, il était recruté par le géant Olympiakos. Une blessure à la jambe devait alors freiner la progression impressionnante du Cagnois. La saison passée avec Gran Canaria, Kim Tillie a montré qu’il a retrouvé l’étendue de ses moyens. Sa signature a été le gros coup de l’été monégasque. « La conversation que j’ai eue avec Obradovic m’a convaincu », a indiqué le pivot de 2,11m, ravi de retrouver sa région.

Ils ont prolongé :

Ils arrivent :

En perspective :

Ils sont partis :

AFP et J.F.O
Après 7 saisons à l’étranger, le Cagnois Kim Tillie retrouve la Côte d’Azur avec sa famille.
Après 7 saisons à l’étranger, le Cagnois Kim Tillie retrouve la Côte d’Azur avec sa famille. D.R

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.