“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Monaco, c’est fort

Mis à jour le 30/04/2019 à 10:08 Publié le 30/04/2019 à 10:08
Guidée par un Dee Bost impérial à la baguette, la Roca Team a vite pris le large en coupant net l’élan béarnais...

Guidée par un Dee Bost impérial à la baguette, la Roca Team a vite pris le large en coupant net l’élan béarnais... Cyril Dodergny

Monaco, c’est fort

La Roca Team, de plus en plus solide avant les play-offs, n’a fait qu’une bouchée de Pau-Orthez, un rival direct largué d’entrée, hier soir

Des chiffres éloquents : 50-30 au tableau d’affichage à la mi-temps, 67-19 pour l’évaluation, 20 rebonds à 9… Le Pau du Béarn, pourtant 2e meilleure défense de Jeep Elite, s’est écrasé sur le Rocher, hier soir, avec un fracas qui en dit long sur les moyens et les ambitions de cette Roca Team à la sauce Obradovic. Et dire que les deux équipes pointaient au même rang (3e).

Mais ce Monaco-là (12e victoire en 13 journées) ressemble de plus en plus à un rouleau compresseur. Le printemps est bien installé, les play-offs arrivent, et Monaco se sent en place. Solide, très solide.

Le problème est rapidement devenu insoluble pour l’Elan, hier soir, dès lors que les flèches monégasques sont venues de partout. Gerald Robinson interceptait et distribuait les caviars, Paul Lacombe était chaud de suite, Dee Bost signait un 2/3 à 3 pts dans le QT1, Elmedin Kikanovic trouvait les positions dans la peinture, Georgi Joseph captait les rebonds… Seul Eric Buckner se montrait en retrait dans la peinture, mais sans conséquence : en ce lundi soir, c’est Jarrod Jones qui signait le grand show… L’ancien de Karsiyaka inaugurait de la meilleure des façons son nouveau bandeau blanc vissé sur le crâne ! 14 pts avant la pause en 13 minutes sur le parquet, dont un gros dunk au passage sur un service de Paul Lacombe et un petit festival à 3 pts…

Et maintenant, deux déplacements

A la pause, donc, malgré l’adresse lointaine très correcte de l’Elan (5/12, avec Mc Connell et Keller), l’affaire était donc déjà pliée. Plus de suspense, mais encore un peu spectacle. Paul Lacombe et Gerald Robinson se partageaient les munitions, Kikanovic régnait dans la peinture… Pau, à l’image de Mc Connell, mettait son orgueil dans la balance. Pas spécialement envie d’une déculottée, les Palois. Un Elan pas aidé par le retour raté de C.J. Harris (1/7 aux shoots, 6 balles perdues).

Ça chauffait entre Bokolo et Zeek Jones (faute technique pour le Palois). L’Elan cherchait à durcir en défense, mais Yakuba Ouattara prenait le relais derrière les 6,75m (79-55, 33e). Monaco gérait sans problème, l’intensité baissant d’un cran pour les dernières minutes.

La Roca Team va désormais enchaîner un petit « road trip » (Levallois, puis Strasbourg) pour tenter d’aller subtiliser la 2e place à Nanterre. C’est l’avantage du terrain jusqu’à la finale théorique des play-offs qui se joue.

52,4


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct