“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Monaco, c'est carnaval !

Mis à jour le 02/04/2017 à 05:04 Publié le 02/04/2017 à 05:04
Le meneur américain Zack Wright a rendu une copie presque parfaite hier soir (16 points à 7 sur 8 au tir, 7 rebonds et 4 passes).

Le meneur américain Zack Wright a rendu une copie presque parfaite hier soir (16 points à 7 sur 8 au tir, 7 rebonds et 4 passes). PQR/La Voix du Nord

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Monaco, c'est carnaval !

Dans la chaleur de Sportica, la Roca Team, passée en mode folklore, s'est aisément défaite de Gravelines 92 à 72. Les Monégasques, même diminués par les blessures, restent intouchables

À Gravelines, c'était jour de carnaval hier. Aussi bien dans les rues de la ville que dans la salle de basket. Sauf qu'à Sportica, c'est Monaco qui a fait le spectacle.

Le premier à endosser son costume de carnavaleux se nomme Zack Wright. Dans le premier quart-temps, le meneur monégasque a été impeccable au tir (5/5 à 2 points). Il impulsait un rythme qui allait rendre fous les Gravelinois. La Roca Team accélérait une première fois avec un 8-0 bien placé (17-13 7e, 17-21 9e).

Puis, le deuxième quart-temps était tout simplement carnavalesque. Monaco infligeait d'entrée un 17-0 fatal aux hôtes du soir (19-23 10e, 19-40 16e). Au passage, Sergii Gladyr réglait la mire derrière l'arc de cercle par deux paniers d'affilée. L'impact d'Aboudou, de retour dans son ancien club, pesait dans la raquette, là où Solomon tentait tant bien que mal d'exister (28-42 18e). Seul Justin Cobbs, le meneur d'une équipe maritime, privée de Florent Pietrus et Myles Hesson, faisait honneur à la tradition du carnaval avec un 3 points du milieu de terrain au buzzer (31-47, 20e).

Bien que fatigués par l'enchaînement des matchs et privés de Ouattara et Shuler, les hommes de Zvezdan Mitrovic conservaient un écart suffisant. Appliquant la zone défensivement pour éviter une trop grosse dépense d'énergie, ils parvenaient à mettre en échec Gravelines (18 balles perdues au total). En fin de match, Bangaly Fofana sortait lui aussi ses habits pour participer à la fête. Deux dunks rageurs (57-73, 32e, 65-84 37e), deux contres destructeurs pour parachever la domination asémiste. Le jeune Romain Poinas clôturait le bal tranquillement (70-92).

Vainqueur de Gravelines sur le Rocher le 29 octobre dernier de huit points (79-71), puis de cinq points à Disneyland lors du quart de finale de la Leaders Cup (90-85), Monaco savait à quel point son adversaire du jour était coriace. Autant dire que la Roca Team a montré qui était le patron cette saison.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.