“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Monaco au défi du Partizan

Mis à jour le 15/01/2019 à 05:12 Publié le 15/01/2019 à 05:12
Zeek Jones et la Roca Team ont l'occasion de basculer du bon côté.

Zeek Jones et la Roca Team ont l'occasion de basculer du bon côté. Jean-François Ottonello

Monaco au défi du Partizan

Le défi s'annonce particulièrement relevé mais la Roca Team semble avoir une belle opportunité de basculer du bon côté, à l'heure où toutes les formations comptent une victoire en deux matchs.

Le défi s'annonce particulièrement relevé mais la Roca Team semble avoir une belle opportunité de basculer du bon côté, à l'heure où toutes les formations comptent une victoire en deux matchs. Pour cela il faudra frapper fort. Très fort sur le parquet du Partizan Belgrade, gros client dans ce groupe E de l'Eurocup.

« On connaît la difficulté de la tâche, reconnaît l'arrière monégasque Paul Lacombe. Le Partizan vient de battre Berlin et ils se sont renforcés avec Alex Renfroe à la mène (12 passes décisives face à l'Alba). Chaque point va compter mais on a les moyens de contrarier cette équipe et de prendre la victoire. »

Sans aucun doute, d'autant plus que l'ASM semble bien plus équilibrée depuis quelques semaines avec l'arrivée d'Eric Buckner dans la peinture et le retour au jeu du duo Yakuba Ouattara-Gerald Robinson, auteur de 36 points lors du derby face à Antibes samedi dernier (103-89). « Gerald a beaucoup d'envie et de jus, appuie l'entraîner Sasa Filipovski. Il faut du temps pour intégrer un nouveau joueur, mais Eric (Buckner) nous offre de nouvelles options très intéressantes dans la peinture. On a vu qu'il peut aussi jouer en même temps que "Kika" (Kikanovic). »

Ce soir (19h), la formation princière va retrouver une salle qu'elle connaît plutôt bien puisque les coéquipiers de Zeek Jones avaient réussi à s'imposer... face à l'Etoile Rouge de Belgrade en phase de poules (91-75) au mois de novembre.

L'ambiance du bouillant Aleksandar Nikolic Hall ne sera donc pas une découverte pour les Monégasques. A eux de savoir la dompter en prenant les commandes de la partie pour s'éviter une course contre la montre énergivore. « Il faudra jouer avec beaucoup de concentration, se regarder dans les yeux et faire front », assure le coach. À l'heure actuelle, aucune équipe n'a encore réussi à s'imposer loin de ses bases. Et si Monaco avait la bonne idée d'ouvrir le compteur pour boucler la phase aller ? « L'équipe qui réussira un exploit à l'extérieur devrait tirer son épingle du jeu », avoue Lacombe. Il ne faudra pas se louper.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct