“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Monaco à l'épreuve de la JDA

Mis à jour le 09/12/2017 à 05:24 Publié le 09/12/2017 à 05:24
D.J. Cooper et ses partenaires sont attendus en Bourgogne. Attention au piège !

D.J. Cooper et ses partenaires sont attendus en Bourgogne. Attention au piège ! Cyril Dodergny

Monaco à l'épreuve de la JDA

À Dijon, la Roca Team, invaincue à l'extérieur depuis le 21 octobre, défend sa place de coleader

C'est avec la casaque retrouvée de leader (partagée avec Le Mans) que Monaco affronte la JDA dans sa salle, aujourd'hui, devant les caméras de SFR Sport 2 (18 h 30). Un Palais des sports plein jusqu'à la gueule, une JDA au complet, qui joue une carte importante en vue de la Leaders Cup…

Les hommes de Coach Z savent le contexte, ils sont attendus. Si le Dijon de Legname (7e) est l'un des bons candidats de cette première partie de saison, le souci monégasque réside en premier lieu dans sa capacité à tenir les cadences du calendrier. 12e journée de ProA, mais 19e match depuis octobre pour l'ASM, qui réalise un carton plein en Ligue des champions FIBA (7 sur 7). Kikanovic (Bosnie), Lacombe (France), Gladyr (Ukraine) et Coach Z Mitrovic (Monténégro), ont de plus bataillé avec leurs sélections nationales.

Sans Lacombe

Déjà préservé face à Karsiyaka (79-65), Paul Lacombe (cheville endolorie lors de Belgique-France à Anvers) est resté en Principauté. L'ASM veut éviter de prendre des risques.

Or, l'ASM tourne déjà avec une rotation en moins depuis que le contrat de l'intérieur pigiste Abdel Sylla n'a pas été renouvelé. Le nom de son successeur devrait être bientôt connu, mais en attendant, Mitrovic doit demander aux cadres (comme Kikanovic) d'en faire encore un peu plus, dans la mesure du possible. Très outillée sur les lignes arrières, la JDA est moins performante sous le cercle et au rebond, ce qui peut arranger Monaco.

On l'a encore vu vendredi dernier à Antibes (défaite 77-74 de la JDA) : dans les rangs dijonnais, le gaucher barbu Ryan Pearson, l'ex-star de Duke, Rasheed Sulaimon et l'ancien (talentueux) ailier des « Hurricane » de Miami, Rion Brown, sont les leaders en terme de scoring. Ayant récupéré de son expérience avec les Bleus, le meneur varois Axel Julien, flanqué de son traditionnel numéro 83, sera probablement plus saignant que face aux Sharks. Il est épaulé par J.J. Frazier, un petit meneur US très rapide sur le premier pas.

Pour la Roca Team, l'arrière Gerald Robinson, en lice pour le titre de Joueur du mois de novembre de ProA aux côtés de Boris Diaw, navigue en ce moment dans une dimension supérieure. Le gars de Nashville va encore essayer de tirer son équipe sur le haut. Et l'avantage, avec l'ASM, c'est qu'un talent peu toujours en cacher un autre. N'est-ce pas, messieurs Evans, Cooper, Craft, Sy, Gladyr…

Si le physique tient, ce Monaco-là (arrivé sous la neige hier en Bourgogne) a évidemment de quoi tenir le choc dans le chaudron de la «Jeanne d'Arc». L'ASM est invaincue à l'extérieur depuis le 21 octobre (83-89 à Bourg).


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct