Rubriques




Se connecter à

Maeva Blanchi fait sauter la banque

Peut-être que si Maeva Blanchi avait loupé le bus, s'était retourné un ongle ou avait eu autre chose à faire samedi dernier, les Espoirs du Basket Lattes Montpellier Association auraient-elles eu leur chance...

PIERRE DU TERRAIL Publié le 02/02/2016 à 05:07, mis à jour le 02/02/2016 à 05:07
A. Colman

Peut-être que si Maeva Blanchi avait loupé le bus, s'était retourné un ongle ou avait eu autre chose à faire samedi dernier, les Espoirs du Basket Lattes Montpellier Association auraient-elles eu leur chance... Peut-être, car ce n'est pas ce jour-là qu'il fallait rencontrer les filles de la Principauté.

Avec un impeccable 7/9 au-delà de l'arc, tous «ficelle», pas un qui n'ait touché le cercle, et 7/7 jusqu'aux deux dernières tentatives, la n° 10 monégasque sortie du banc a presque fait tomber à elle toute seule les petites Gazelles du BLMA.

Réussite insolente

Dommage en tout cas parce qu'il faut bien dire que les Montpelliéraines, privées de deux éléments majeurs retenus à Nice avec les pros, puis une joueuse blessée à la main dès le début de la 2e mi-temps, n'ont pas démérité du tout dans le jeu.

 

Il leur a simplement été difficile de franchir la défense et la zone adverse et donc de s'approcher du cercle, rendant ainsi un succès potentiel dépendant d'une plus grande réussite.

Intenable, Maeva Blanchi était quant à elle l'auteur d'une insolente réussite avec 27 points au compteur dont 7 sur 9 à 3 points. Las ! Avec seulement 5 réussites primées contre 13 côté monégasque, les 7 de Maeva mais aussi 2 chacune pour Stéphanie Cyprien, Stéphanie Dubois-Meziane et Solène Peron, la marche devenait trop haute malgré un certain avantage dans les fautes et peut-être au rebond.

Excepté le 3-0 initial et un avantage conservé jusqu'à 5-4, le score ne fût jamais à l'avantage des locales, le débours atteignant son plus haut à -16 et 29-45 sur une nouvelle réussite de Solène. Alternant à la mène, les adversaires de l'ASM ne baisseront jamais les bras, alignant même avec leurs partenaires quelques beaux mouvements parfois mal payés, par manque de réussite ou de finition dans le dernier geste.

Samedi, il ne fallait pas croiser la route de Maeva Blanchi... et de ses coéquipières, pour le plus grand bonheur d'Olivier Tuso : « Tout est dit ! Une vraie satisfaction de voir jouer l'équipe à ce niveau, le collectif prend une forme très intéressante. Un match toujours maîtrisé n'est jamais gagné avant le coup de sifflet final.»

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.