Rubriques




Se connecter à

Les Monégasques conquérantes dans la cour des grandes !

Samedi soir, à quelques minutes de disputer son premier match de Nationale 1 à domicile, le MBA célébrait une dernière fois son incroyable saison et fixait deux bannières relatant les titres de N2 et du Trophée coupe de France remportés l'année passée.

J.B. Publié le 27/09/2017 à 05:08, mis à jour le 27/09/2017 à 10:21
Alexandra Tchangoué a guidé ses partenaires vers un large succès samedi soir. Photo Philippe Magoni

L'émotion était palpable, les yeux brillaient. L'instant de communion n'a pas dispersé les filles d'Olga Tarasenko, bien au contraire. Après avoir concédé une défaite inaugurale à Roanne la semaine dernière, elles ont surclassé les jeunes joueuses du Centre Fédéral (84-48). Un vent de révolte soufflait à l'Annonciade, celui-là même qui guidait les Monégasques vers les sommets l'an dernier.

Match maîtrisé de bout en bout

« Il faut engranger de l'intensité défensive et nous devons jouer plus ensemble », expliquait Olga Tarasenko au lendemain du match contre Roanne.

Une semaine plus tard, la consigne a été assimilée et appliquée. Les filles du MBA prenaient le large dès le premier quart-temps grâce notamment à sept points inscrits consécutivement (19-7, 6'). Alexandra Tchangoué était dans tous les bons coups, enchaînant les tirs à mi-distance et jouant des coudes dans la raquette (22 points). Derrière, Leslie Fournier veillait, prenant quelques coups sans broncher et faisant parler sa vision de jeu avec deux passes lointaines bien senties. Symboles de l'assise défensive des Monégasques, les deux fins de possession sifflées à l'encontre des joueuses du Centre Fédéral qui ne parvenaient pas à trouver de solution en 24 secondes. Si ces dernières parvenaient à inscrire 19 points dans le deuxième quart-temps (46-31, 20'), elles sombraient définitivement au retour des vestiaires.

Le show Tchangoué

« Nous avons montré un autre visage aujourd'hui. J'ai vu une vraie équipe. En face, ce sont peut-être les futures meilleures joueuses, mais on joue un peu naïvement quand on a 15 ans. On a gagné grâce à notre expérience mais il ne faut pas en rester là », retrace l'entraîneur monégasque.

 

Certes, leur prestation du troisième quart-temps est peut-être à mettre sur le compte de leur jeune âge, mais à ce niveau-là, le MBA aurait eu tort de ne pas en profiter.

Portées par une Alexandra Tchangoué (décidément !) à la main chaude, les filles d'Olga Tarasenko lançaient un festival offensif, dont une série de 10 points, et leur défense tout-terrain limitait les marges de manœuvre du Centre Fédéral qui ne parvenait à rentrer que trois shoots en dix minutes (70-37).

« C'était un démarrage difficile contre Roanne. Il fallait prendre la température du championnat… On a retenu les leçons », soufflait dans un sourire l'ailière.

La fin de match n'était qu'une formalité et l'Annonciade pouvait applaudir ses protégées.

« Je suis contente, on a joué un beau basket mais, au fond de moi, je ne suis jamais satisfaite, lance la coach monégasque en rigolant. Je félicite mes filles mais il ne faut pas s'arrêter là. »

 

Une autre belle soirée se profile à l'Annonciade avec la réception du club professionnel de Charnay-Mâcon (Ligue 2) en coupe de France, vendredi à 20 h.

Offre numérique MM+

...

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.